Publié par Laisser un commentaire

Méditation labyrinthique pour faire un câlin à un arbre

marche meditative labyrinthe

Embrasser un arbre

Vous avez déjà enlacé un arbre ? Le prendre dans vos bras et sentir sa force, sa tranquillité, sa robustesse… On a parfois l’impression de sentir sa sève, son énergie… C’est une technique développée en sylvothérapie ou dans le Shinrin-yoku japonais.

Si vous ne l’avez encore jamais fait ou osé, je vous le conseille, c’est gratuit, au mieux ça fait du bien et au pire ça ne fait pas de mal !

Personnellement je le fais dès qu’un arbre m’inspire … et que je suis seul ou en présence de gens suffisamment ouvert ou averti pour ne pas me prendre pour un fou !

Durant mes dernières vacances en Bourgogne, un beau platane était juste à côté de ma place de camping. Pas très exotique ou extraordinaire mais parfois il faut savoir s’émerveiller de choses communes ! Bref, ce platane était là, à côté de mon emplacement et il m’a attiré. Il faut dire que j’avais réalisé quelques temps avant un élixir avec les fruits d’un platane millénaire du Pélion en Grèce.

J’ai alors dessiné un labyrinthe autour de lui en écartant les feuilles et la poussière. Juste assez pour signifier suffisamment le chemin.

Dessiner un labyrinthe autour

Pourquoi dessiner un labyrinthe autour d’un arbre pour pouvoir l’embrasser ? Je ne savais pas et dans ces cas là j’agis plus par intuition et inspiration qu’après avoir théorisé, critiqué, synthétisé… Les choses n’ont parfois pas besoin d’avoir un sens intelligible pour qu’on se décide à les faire.

L’idée était évidemment de tenter, faire l’expérience. Pourquoi ? Et pourquoi pas ? L’expérience nous dira si ça apporte quelque chose de particulier de tracer un labyrinthe et de le parcourir avec d’embrasser l’arbre puis de le parcourir en sens inverse pour retourner à sa vie.

Pour ce faire, j’ai dessiné autour de ce beau platane, un labyrinthe à 3 circonvolutions, suffisant pour l’expérience.

Je suis entré dedans, me mettant à l’écoute, dans une posture de lâcher prise et surtout dans un esprit de conscience réceptive… J’ai fait le parcours aller jusqu’au Centre où j’ai embrassé l’arbre et j’ai pris le chemin du retour.

Méditation inspirée

Voici ce qui m est venu :

1er voyage : porter son attention sur la terre qui porte et nourrit cet arbre, la sentir par le toucher et l’odorat. Prendre conscience des racines de l’arbre, leurs fonctions nourricières et de communication. “Sagesse”.

2eme voyage : porter son attention sur le tronc et grosses branches de l’arbre, leur fonction de structure pour grandir, résister,… “Force”

3eme voyage : porter son attention sur les petites branches, le feuillage, les fleurs ou les fruits… leur légèreté leur subtilité fait contraste avec le caractère massif du tronc… les feuilles dansent au vent, elles forment le volume dans l’air… “Beauté”

Centre : embrasser l’arbre et méditer avec lui au rythme de la respiration . Inspire : ressentir l’arbre, sa sève, sa masse, sa force, sa protection. Expire : donner à l arbre de la bienveillance, du soin, de l’Amour même… Imaginer tout doucement qu’on a nous même des racines, un tronc et un feuillage, sagesse, force, beauté… Visualiser ainsi notre propre être “arbre”… Intégrer les 3 voyages…Il est temps de retourner au monde et de quitter le centre.

3eme voyage : prendre conscience de son propre feuillage qui “pousse” au dessus de notre tête : forme, volume, fluidité,… C’est notre pouvoir créatif, imaginatif, inspirant… “Beauté”…

2eme voyage : prendre conscience de son propre tronc, notre solidité, notre force, nos principes, nos valeurs, notre morale, notre éthique… “Force”…

1er voyage : prendre conscience de nos propres racines qui “s’étendent” sous nos pieds… Les origines, les idées, la nature, ce qui nous nourrit et nous lie au reste de la Création… “Sagesse”…

Sortie du labyrinthe, retour au monde !

Expérience concluante

Faire un labyrinthe, simplement en dégageant le chemin de 3 circonvolutions, autour d’un arbre pour l’embrasser au Centre intensifie l’expérience. Cette projection de soi en être je ne l’avais pas vécue ou imaginée avant.

Le labyrinthe prépare le corps, l’esprit et l’âme à la connexion. Il nous aide à trouver plus de sens, de signification, de symboliques.

Lors d’un de mes ateliers dans le labyrinthe de la forêt Châtel-Guyon, une sylviothérapeute avait participé et avait senti le rapprochement possible avec la méditation labyrinthique et la sylviothérapie.

J’ai reconduit l’expérience cet automne, avec les feuilles à terre, il est facile de tracer un labyrinthe rapidement et simplement ! Et j’ai fait faire l’expérience à ma compagne et à des amis et l’expérience est aussi pour eux plus intense que sans le labyrinthe !

La méditation est disponible !

Voici le lien vers la méditation !

méditation arbre labyrinthe

Informez-vous des prochains ateliers !

Vivez l’expérience de la méditation dans un labyrinthe, grandeur nature, en pleine forêt, avec un bon guide !
Inscrivez-vous à ma lettre d’info pour recevoir chez vous les dates des ateliers et les nouveautés !

labyrinthe forêt

Testez mes méditations labyrinthiques guidées !

marche meditative labyrinthe
Cliquez sur la photo pour découvrir mes Méditations Labyrinthiques guidées

Mes méditations labyrinthiques guidées en version courte et gratuite sur le podcast !

tresor méditation labyrinthique guidée
Cliquez sur l’image pour découvrir mon podcast Méditation&Labyrinthes

Vous aimez mon œuvre ? Encouragez-moi !

Par vos dons vous participez à la renaissance du labyrinthe comme Voie d’Eveil Spirituel. Vous m’encouragez à poursuivre mes recherches et mes créations pour rendre la méditation accessible grâce aux labyrinthes ! Les dons financent les livres pour la recherche, la création de labyrinthe accessibles au public, le temps nécessaire à la conception des méditations.

Faites vos dons ici : https://frama.link/rrU50tP8

labyrinthe connais toi toi meme

Publié par Laisser un commentaire

Méditer avec nos sens…

Exercice méditatif pour s’entrainer à la Pleine Conscience par nos sens

Un des principes de la Pleine Conscience, c’est de se concentrer, mobiliser son attention, sur uniquement l’instant présent, sans jugement de valeur, sans penser au passé, sans prévoir l’avenir, juste être là, observer ce qui se passe ici et maintenant. Le passé n’existe plus, le futur n’existe pas encore, seul le présent est réel…

Dans nos vies modernes, nous passons notre temps à regretter positivement ou négativement le passé, à faire des plans sur la comète concernant le futur ou à choisir telle ou telle action pour ce qu’elle pourra produire le temps d’après plus ou moins lointain… Et le présent nous échappe. Ce présent est pourtant essentiel pour l’équilibre mental, pour des relations sociales épanouies et intenses et globalement pour notre santé.

Il y a plusieurs méthodes pour s’entrainer afin de développer cette capacité à revenir à l’instant présent, le sentir, en profiter, être pleinement présent au moment présent… La méthode qui vous est proposée dans cette vidéo repose sur l’utilisation de nos sens. S’entrainer à mobiliser son attention sur le moment présent peut se faire à travers nos sens car c’est par eux en partie que nous percevons ce qui est là ici et maintenant.

tresor méditation labyrinthique guidée

Au centre du labyrinthe : l’instant présent !

De plus, ils font partie du système d’information de notre corps, se concentrer sur eux entretien ce système d’information et améliore votre dialogue avec votre corps et la connaissance intime que vous avez de lui. Dans cette vidéo je vous propose un exercice dans un labyrinthe car le labyrinthe possède des vertus et des qualités qui facilitent la méditation. Il nous emmène d’un univers à un autre et nous ramène à l’univers de départ. Sa géométrie sacrée est propice à l’introspection, la concentration, l’alignement de l’être et à un parcours progressif et même initiatique. Méditer dans un labyrinthe implique de marcher. La marche a aussi des vertus et qualités qui facilité la méditation car elle active les 2 hémisphères du cerveau.

Plan de la méditation guidée

Dans cet exercice, je vous invite à procéder ainsi :

1ere circonvolution : se concentrer sur 3 choses par le toucher

2ème circonvolution : se concentrer sur 3 choses par la vue

3ème circonvolution : se concentrer sur 3 choses par l’ouïe

Centre : Intégrer les 3 expériences, toucher à la singularité de notre être

3ème circonvolution : percevoir globalement l’instant présent par le toucher

2ème circonvolution : percevoir globalement l’instant présent par la vue et le toucher

1ere circonvolution : percevoir globalement l’instant présent par l’ouïe, la vue et le toucher

Bon voyage à travers vos sens et le labyrinthe ! N’hésitez pas à aimer cette vidéo et à la partager !

Informez-vous des prochains ateliers !

Vivez l’expérience de la méditation dans un labyrinthe, grandeur nature, en pleine forêt, avec un bon guide !
Inscrivez-vous à ma lettre d’info pour recevoir chez vous les dates des ateliers et les nouveautés !

Testez mes méditations labyrinthiques guidées !

marche meditative labyrinthe
Cliquez sur la photo pour découvrir mes Méditations Labyrinthiques guidées

Mes méditations labyrinthiques guidées en version courte et gratuite sur le podcast !

tresor méditation labyrinthique guidée
Cliquez sur l’image pour découvrir mon podcast Méditation&Labyrinthes

Vous aimez mon œuvre ? Encouragez-moi !

Par vos dons vous participez à la renaissance du labyrinthe comme Voie d’Eveil Spirituel. Vous m’encouragez à poursuivre mes recherches et mes créations pour rendre la méditation accessible grâce aux labyrinthes ! Les dons financent les livres pour la recherche, la création de labyrinthe accessibles au public, le temps nécessaire à la conception des méditations.

Faites vos dons ici : https://frama.link/rrU50tP8

Publié par Un commentaire

Voyage dans le labyrinthe de Chartres #1

labyrinthe de chartres

Le 11 octobre 2019 je me suis permis un rêve. Oh il ne s’agit pas d’un rêve qui va vous faire frémir d’envie certainement, il n’est pas question de grosse voiture, plage avec cocotier ou argent qui coule à flot… Il s’agit d’un voyage à Chartres… C’est moins sexy qu’Honolulu mais on n’y va pas pour la même chose !

Ça ne paraît pas très difficile à mettre en œuvre comme rêve mais vous savez, il y a toujours un saboteur au fond de nous, qui nous dit que c’est pas raisonnable, qu’on le mérite pas, que c’est pas sérieux, que notre responsabilité est d’être auprès de notre famille. Donc, j’ai dit : “Ça suffit ! Ça me fait plaisir, j’en ai envie, j’en ai besoin, je le mérite !”.

Et oui, quand on travaille sur les labyrinthes depuis de nombreuses années, le labyrinthe de Chartres est comme un Graal… Tellement rencontré à travers les lectures, les témoignages, tellement reproduit … Il se construit dans notre esprit comme une référence, un Nec Plus Ultra. Alors c’est à la fois un rejet et une adoration qui s’opère. Tout le monde semblant ne jurer que par lui, il impressionne autant qu’il énerve.

Enfin la rencontre…

Le fait que je l’ai pas pratiqué durant ces longues premières années d’exploration des labyrinthes était à la fois un refus de l’effet de mode ou de la pression culturelle, une préservation pour le vrai bon moment et une volonté d’explorer avant ma propre voie et thèse qu’il existe une Voie initiatique particulière des labyrinthes avec des grades et des enseignements particuliers à chaque grade les uns introduisant les autres et les autres éclairant les uns. C’est à dire que ma thèse est que les labyrinthes constituent une Voie Initiatique à 4 grades : 1er grade avec le labyrinthe à 3 circonvolutions, le 2ème grade avec le labyrinthe à 5 circonvolutions, le 3ème grade avec le labyrinthe à 7 circonvolutions et le 4ème grade avec le labyrinthe à 11 circonvolutions. Donc selon cette logique, il fallait finir le 3ème grade avant de se confronter au labyrinthe de Chartres car si on compte les strates du labyrinthe, il y en a 11.

Donc ayant considéré que j’avais suffisamment pratiqué les 3 grades, je me suis offert le voyage à Chartres. Il faut pour cela y aller pendant une partie précise de l’année, tous les vendredis entre Carême et Toussaint.

Évidemment, comme tout moment attendu depuis longtemps, la charge émotionnelle monte à mesure que je gravis la colline du centre-ville où se trouve la cathédrale. La cathédrale semble disproportionnée par rapport à la ville. Un grand parvis libère l’espace devant le portail. Quand je l’ai enfin devant moi, ce fameux labyrinthe. Je prends un moment pour savourer l ‘instant.

chartres
Labyrinthe de la cathédrale de Chartres

Quand on regarde bien sa structure, il y a certes 11 niveaux mais en fait on ne fait que 3 fois le tour du centre. Ce labyrinthe est donc plutôt à assimiler au 1er grade selon ma thèse. Ce qui marque bien sûr le plus, c’est sa division en 4 régions, de sorte que sa géométrie laisse entrevoir et suggère la Croix du Christ. Cette différence est manifeste comparativement avec les labyrinthes de style Crétois que l’on dessine à partir d’une croix, des équerres et des points. Au centre, il a encore une autre particularité : il y a 6 régions, 6 alcôves périphériques. Ce sont les particularités que l’on voit tout de suite. Une autre est plus discrète. Pour la voir, il faut le parcourir. Cette particularité m’avait fait jeter l’éponge quand je ne m’estimais pas assez prêt. Elle est déroutante, elle défie notre logique. A cause d’elle je préférais plutôt le labyrinthe de Bayeux. Il s’agit de la progression du parcours à l’intérieur du labyrinthe.

Mais avant, un petit détour par Bayeux…

Dans le labyrinthe de Bayeux, la progression suit une logique, c’est rationnel, rythmé, l’esprit peut se saisir du labyrinthe.

labyrinthe bayeux
Labyrinthe de la salle du Chapitre de la cathédrale de Bayeux

J’avais rencontré ce labyrinthe à l’été 2019, le 26 août. Avant celui de Chartres donc. Il fait 6 fois le tour du centre et comporte 10 niveaux. On commence par le niveau 5 qui constitue le 1er tour. Dès l’entrée dans ce labyrinthe, nous parcourons la circonvolution qui sépare en 2 parts égales le labyrinthe. S’il commence comme ça, c’est que ça a son importance. L’attention est attirée sur cette séparation. Avant de le pénétrer, on a pu constater que lui aussi, comme son frère ou cousin de Chartres, il est divisé en 4 régions pour suggérer la Croix du Christ, en tout cas c’est légitimement à la Croix qu’on pense, vu que ces labyrinthes se trouvent dans un édifice religieux chrétien. Si la division en 4 quadrants est visible avant la pratique, la division interne Centre / périphérie n’est constatable qu’en pratiquant le labyrinthe. Cette espace labyrinthique est donc séparé en 8 parts, 4 cardinales et 2 relatives au Centre. Par convention, admettons que l’entrée se fasse côté Occident, à l’ouest donc (il me semble qu’il en est effectivement ainsi).

Donc 1ère opération dans ce labyrinthe, expérimenter la frontière entre la région centrale et la région périphérique.

Ensuite, le labyrinthe nous invite à visiter la partie périphérique du quadrant Sud-Ouest par 3 niveaux en s’éloignant du Centre.

Ensuite nous visitons la partie périphérique du quadrant Sud-Est par 3 niveaux en nous rapprochant du Centre.

Ensuite nous visitons la partie périphérique du quadrant Nord-Est par 3 niveaux en nous éloignant du Centre.

Et on termine cette opération (tour complet, circonvolution) par une visite de la partie périphérique du quadrant Nord -Ouest en 3 niveaux.

Puis nous sommes projetés au niveau 1 pour un tour complet, 3ème opération qui nous fait découvrir la frontière extérieure du labyrinthe.

A l’issue de cette circonvolution, toute la partie périphérique a été parcourue et visitée. Nous sommes projetés au niveau 6, pour un tour complet, 4ème opération / circonvolution.

Après cette circonvolution, le labyrinthe nous fait visiter la partie centrale du quadrant Nord-Ouest par 3 niveaux en se rapprochant du Centre.

Puis la partie centrale du quadrant Nord-Est par 3 niveaux en s’éloignant du Centre.

Puis la partie centrale du quadrant Sud-Est par 3 niveaux en s’approchant du Centre.

Et bien sûr, vous l’aurez deviné maintenant, ça finit par la partie centrale du quadrant Sud-Ouest par 3 niveaux en s’éloignant du Centre, ce qui termine la 5ème circonvolution ou opération.

Avant de pénétrer le Centre, le labyrinthe nous fait parcourir une 6ème circonvolution qui nous emmène au Centre.

Vous l’avez deviné, en parcourant ce labyrinthe, nous comprenons tout de suite son rythme, sa logique, sa structure. Il nous fait visiter d’abord la partie périphérique par 3 opérations : 1 opération où chaque quadrant est visité avec minutie, entourée d’une opération avant et une opération après. Puis la même chose pour la partie centrale : 1 opération sans méandre, 1 opération avec méandres et 1 opération sans méandre. La structure est finalement assez simple, prévisible. L’esprit peut facilement appréhender ce genre de labyrinthe. Il est facile de spéculer avec. Il suffit de donner une valeur symbolique aux quadrants, aux opérations et à la séparation interne et le tour est joué : les quadrants peuvent être les 4 éléments Terre-Eau-Air-Feu ; les opérations sont du coup 2 groupes de 3 donc on peut leur donner une symbolique ternaire comme Soufre – Mercure – Sel ; et la séparation interne : notre part profonde et notre part en interaction avec le monde. Et là nous avons une grille d’analyse qui permet à notre esprit de structurer la pensée. C’est très rassurant…

Mais ce n’est pas du tout comme cela que fonctionne le labyrinthe de Chartres…

à suivre…