Publié par Un commentaire

Voyage dans le labyrinthe de Chartres… #2

labyrinthe méditation

Dans un précédent article, j’avais présenté le labyrinthe de Bayeux. Ce labyrinthe avait la particularité de ressembler à celui de Chartres mais de ne pas du tout être organisé de la même manière. Pourtant le modèle chartrain se retrouve dans beaucoup de cathédrales gothiques et c’est ce modèle qui est répertorié dans les carnets de Villard de Honnecourt.

Dessin de Villard de Honnecourt

Je montrais dans cet article que le labyrinthe de Bayeux présente un parcours régulier, logique, prévisible. Ce n’est pas le cas de celui de Chartres. Bayeux et Chartres ont en commun une division en 4 parts, que nous appellerons « quadrants ». Dans Bayeux, nous faisons 6 fois le tour du centre quand dans Chartres nous n’en faisons que 3 fois le tour. Mais ce n’est pas la plus grosse différence. Ce qui différencie les 2 labyrinthes, c’est la structure du parcours, prévisible à Bayeux, imprévisible à Chartres. Le parcours du labyrinthe de Chartres a donc une fonction de désorientation ou de lâcher prise, de sorte que le parcourant soit obligé d’abandonner toute tentative de maîtrise logique ou mentale du parcours. Avant d’aller plus loin, prenons connaissance de quelques éléments de compréhension de ce labyrinthe.

Des outils pour comprendre et profiter de ce labyrinthe de Chartres

Le labyrinthe de Chartres est un labyrinthe d’église. Il est donc lié à la religion catholique et a été inclus nécessairement dans des rituels, des cultes, des liturgies.

La localisation

Localisation du labyrinthe de Chartres dans la cathédrale

Nous pouvons aussi imaginer que la place architecturale que prend un labyrinthe dans l’église-édifice était en lien avec la fonction, la symbolique et les usagers de ce labyrinthe. En ce sens, on pourrait émettre une hypothèse sur la raison qui expliquerait la différence de parcours entre Bayeux et Chartres. Le labyrinthe de Bayeux est dans la salle du Chapitre, caché aux regards profanes, à l’usage exclusif des chanoines. Alors que Chartres, Reims, Amiens sont des labyrinthes ouverts à tous les croyants, installés dans la nef des cathédrales. Comme si les chanoines de Bayeux n’avaient pas besoin de la fonction « lâcher prise » que proposent les modèles chartrains. Je vous ferai grâce de l’analyse géométrique ou architecturale de la localisation du labyrinthe de Chartres dans l’édifice par rapport aux autres éléments architecturaux, notamment par rapport à la rosace, à l’autel, au transept, etc. Non pas que ce ne soit pas intéressant mais de nombreux auteurs, plus ou moins érudits, ont fait ce travail en long, en large et en travers. Je me permettrai juste un avertissement : évitez les explications de ceux qui vous trouvent des justifications géométriques exprimées en mètres … Ce n’est pas l’unité de mesure utilisée pour l’édification du bâtiment…
Ce qui semble ici évident et important de signaler, c’est que les labyrinthes de type chartrain se trouvent entre l’entrée et la nef. Ils participent donc de la préparation spirituelle du parcourant dans son évolution dans l’édifice. Les labyrinthes fonctionnent comme des sas entre l’espace profane et l’espace sacré. D’autres labyrinthes sont ailleurs, comme Bayeux dans la salle du Chapitre ou comme Saint-Omer, qui ressemble à un dédale et qui se trouve devant l’autel.

Cette localisation, dans l’édifice religieux, des modèles chartains semble donc participer à leur raison d’être, leurs fonctions, leur tracé particulier, leur charge symbolique.

Le caractère chrétien

Aborder ce labyrinthe de Chartres en obérant la foi chrétienne me semble être une erreur même si le labyrinthe fonctionne aussi pour les non-chrétiens. Je pense que pour le comprendre tout à fait, il faut le replacer dans ce contexte religieux de l’ère gothique, marquée par des courants gnostiques type Templiers. Avec la rencontre renouvelée avec l’Orient, la foi chrétienne et la religion catholique subissent des perturbations (sans jugement de valeur) pendant cette période. Dans cette ébullition religieuse et spirituelle apparaissent des labyrinthes dans les cathédrales. Une marque forte de la catholicité ou la chrétienté de ces labyrinthes gothiques, c’est l’organisation en quadrant qui forme une croix, celle du Christ évidemment.

chartres
Labyrinthe de type chartrain
Labyrinthe de type crétois

La plupart des labyrinthes antiques sont de type crétois où les tours sont complets et non partiels autour du centre comme pour le modèle de Chartres. Les labyrinthes chartrains ont donc 11 niveaux, 11 strates entre l’extérieur du labyrinthe et le centre du labyrinthe. Pourtant on ne fait pas 11 fois le tour du centre mais uniquement 3. Ce fait est directement imputable au fait que le labyrinthe contient une croix et donc qu’il soit lié à la chrétienté. Cette croix divise le labyrinthe en 4 régions. Au centre, on remarque 6 cercles périphériques et un espace au milieu qui laisse penser que le 7eme cercle se trouve au milieu des 6 autres. Ces chiffres : 3 tours, 4 quadrants, 6 ou 7 cercles, 11 strates ou niveaux, devront être abordés dans le contexte de la culture mystique judéo-chrétienne de l’époque.

Autre élément de compréhension important lié à l’aspect religieux de ce labyrinthe, c’est son utilisation dans la liturgie. Il est commun de rencontrer une explication consistant à présenter le labyrinthe comme un succédané du pèlerinage à Jérusalem. Les pèlerins auraient alors pratiqué le parcours du labyrinthe à genou pour remplacer le pèlerinage à Jérusalem. Ce serait la raison pour laquelle le labyrinthe porterait le nom de « Chemin de Jérusalem ». Si cette explication peut avoir une réalité historique, il semble que ce ne soit pas la raison originelle de la présence du labyrinthe dans la cathédrale. En effet, les recherches historiques ont établi que le labyrinthe était lié à la liturgie Pascale. A Pâques, il a existé un rituel où les moines étaient disposés autour du labyrinthe, le supérieur parcourait le labyrinthe au son des psaumes pascales, chantés par l’assemblée. Arrivé au centre, le chef religieux saisissait une pelote jaune, sorte de ballon d’or, et il la lançait à chaque moine, symbolisant ainsi la transmission de la parole du Christ. Le labyrinthe est donc lié à la mort et à la résurrection du Christ que chaque chrétien est invité à vivre à Pâques. Le Centre symbolise alors le tombeau du Christ. Une branche des catholiques de l’époque a donc revisité et utilisé le labyrinthe de Chartres comme support matériel pour vivre dans leur chair ou leur esprit le symbole pascal de mort et de résurrection. En ce sens, le labyrinthe supporte l’initiation chrétienne aux mystères du Christ ressuscité.

Pour cette fête, ce qui est célébré, médité, c’est le fait que Dieu se soit fait chair par Jésus-Christ, qu’il ait partagé la condition humaine, qu’il ait subi la mort, qu’il ait vaincu la mort et qu’il soit ressuscité des morts. C’est avec ces éléments que j’ai abordé le parcours du labyrinthe de Chartres : l’exploration de la condition humaine et matérielle, la mort, la résurrection, l’exploration de la condition spirituelle et divine. Le sens du voyage étant donné, il ne me restait plus qu’à parcourir et vivre le labyrinthe pour trouver la symbolique ou l’intérêt des 4 quadrants, des 3 tours, des 11 niveaux, des 6 cercles et de cette progression d’apparence chaotique.

Mon voyage dans le labyrinthe de Chartres

Lors de cette visite à Chartres pour parcourir le labyrinthe, j’ai évidemment pratiqué plusieurs fois le labyrinthe : en chaussure, pieds nus, avec une intention, sans intention … Tant qu’on y est autant en profiter pour multiplier les expériences !
La première fois que je l’ai parcouru, j’ai évidemment tenté d’intellectualiser. Le mental est présent. Devant une énigme, l’esprit est curieux et la machine à décortiquer, analyser, cogiter s’enclenche. A chaque événement (virage, méandre, saut, …), le mental veut trouver du sens, de la logique, une explication, du raisonnement … À l’épreuve des faits, la succession des événements dans le labyrinthe est si déconcertante que l’esprit lâche prise et cesse de chercher du sens pour contrôler, maîtriser, comprendre. Enfin il accepte qu’il n’y ait pas de sens apparent immédiat. C’est une fonction importante de ce type de labyrinthe. Il est tellement imprévisible, l’esprit ne pouvant pas trouver une logique, une explication évidente et spontanée, que le mental s’arrête de tourner et s’ouvre à l’Ici et Maintenant. Il devient juste sensible. Ne trouvant pas de logique, il lui faut de la donnée, plus de données, pour avoir une chance de trouver une logique, un enchaînement, une cohérence. Comme l’expérience permet l’accumulation de données, l’esprit accepte de faire silence, d’être présent et sensible. Les conditions se réunissent pour atteindre le « lâcher-prise » qui permet de recevoir le message du labyrinthe. Grand bond, méandres, quart de tour dans un sens, quart de tour dans l’autre sens, rapprochement du centre, éloignement du centre, l’esprit se perd et lâche prise, il apprend à ne rien comprendre, à ne plus maîtriser et à faire confiance. Il n’y a qu’un seul chemin. Le labyrinthe de Chartres est conçu de telle manière que nous ne savons plus si on est loin ou proche du but. La position géographique dans le labyrinthe ne dit rien sur notre position sur le chemin. Il ne nous reste plus qu’à faire confiance en ce chemin. Nous savons que si nous restons sur ce chemin, il nous mènera au centre malgré les interrogations, les déconvenues, les doutes, les épreuves… Il faut alors ne plus chercher à comprendre, à maîtriser, à se localiser dans le labyrinthe, il faut juste être là, présent, sentir ce qu’il y a à sentir, regarder les pensées qui traversent notre esprit, visualiser les images qui nous viennent et les laisser repartir… De ce point de vue on peut considérer que le chemin dans le labyrinthe de Chartres et une représentation symbolique de la foi : l’attitude du croyant devant le mystère divin. Cette considération donne tout son sens à une phrase de Jésus : LUC 18 :16 « laissez venir les enfants à moi et ne les empêchez pas car le Royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent ». Le labyrinthe nous apprend, non pas la docilité et l’obéissance mais la disponibilité et la confiance. En nous incitant à être dans l’Ici et Maintenant, le chemin du labyrinthe de Chartres nous invite à retrouver cet état enfantin pour aborder la foi avec légèreté et fraîcheur.

labyrinthe méditation

Le labyrinthe nous apparaît alors comme un être qui nous parle. J’apprends à m’abandonner à lui, à ne rien attendre et à avoir confiance au fait que ce qui va venir sera bon pour moi de toute façon, au fur et à mesure de ma progression dans le labyrinthe, il me paraît comme le Christ, il est le Christ … Une phrase du Christ me revient en tête : JEAN 14 :6 « Je suis le chemin et la vie ». Il est là. Il est vivant. Ce parcours dans le labyrinthe me semble être une allégorie du passage terrestre du Christ. Il me semble symboliser son expérience matérielle, incarnée, préalable nécessaire à sa victoire sur la mort. Il est le Chemin et la Vie. Il est dans ce chemin qui symbolise la route qu’il a ouverte pour passer de l’esprit à la matière et de la matière à l’esprit. Ce chemin du labyrinthe nous permet de revivre symboliquement la vie terrestre du Christ, de revivre son chemin et nous préparer, nous aussi, à accéder à la Vie en Esprit. Dans ce labyrinthe, nous apportons la vie en parcourant le labyrinthe et Il apporte le Chemin. La méditation marchée dans le labyrinthe de Chartres est comme des éléments rassemblés pour redonner vie au Christ. Le chemin et la vie sont rassemblés le temps de la méditation et le Christ est là. J’ai senti cette présence et ce dépassement.

En continuant le voyage avec cette idée que ce chemin symbolisait les épreuves de la condition humaine du Christ, une méditation s’est engagée sur une signification des quadrants qui divisent le labyrinthe en 4 régions. Le labyrinthe symbolise non seulement les épreuves de la condition humaine mais aussi les épreuves de la descente aux enfers. Christ est mort. Dans sa descente aux enfers, il revit symboliquement les épreuves condensées de la condition humaine. Les quadrants symbolisent alors des aspects de la condition humaine :

Quadrant nord-ouest : la matérialité. L’expérience de la vulnérabilité, de la dépendance à un écosystème, à une société humaine, à la nourriture, à l’eau, à l’air, au soleil…

Quadrant nord est : la sensibilité. L’expérience des sens, des émotions, des sentiments, de la jouissance, des tensions ou de l’égrégore.

Quadrant sud est : la conscience. Conscience de soi, des autres, de la nature. Prendre conscience de l’interconnexion. Être capable de s’observer et de raisonner dans l’abstraction.

Quadrant sud-ouest : l’œuvre. L’expérience, l’art, l’action sur le monde et dans le monde… C’est l’exercice et l’expression de la singularité de l’individu selon les talents et missions confiées par Dieu. La capacité créative et bâtisseuse de l’Homme.

En me faisant passer d’un quadrant à un autre en progression ou en régression, dans un sens ou dans l’autre, le Chemin me fait méditer sur la condition humaine et ses différents aspects. Après avoir descendu au plus bas des enfers, l’ascension vers le centre peut s’effectuer enfin. Une fois au centre il m’a paru évident qu’il fallait passer par les 6 cercles périphériques avant de stationner au centre du centre, le Saint des Saints. Le chemin du retour m’a permis de revivre l’expérience et l’intégrer pour en nourrir ma vie réelle, matériel, quotidienne que je retrouve en sortant du labyrinthe. Au chemin aller le labyrinthe nous fait passer de la matérialité à la spiritualité et au chemin retour, le labyrinthe nous fait passer de la spiritualité à la matérialité. En ce sens nous pratiquons le chemin à l’inverse du Christ. Lui a ouvert le chemin de la spiritualité vers la matière puis de la matière vers l’esprit. C’est ce que symbolise la croix : un chemin qui traverse la frontière entre le Haut et le Bas.

Analyse de la structure du parcours

À la première observation quand on est face au labyrinthe, nous voyons clairement se dessiner une fleur. Évidemment avec les cercles au centre qui forment les pédales mais aussi avec 4 grands sauts qui forment la tige et avec les 2 boucles particulières l’initiale et la finale qui forment les feuilles … Cette fleur s’inscrit dans la croix, ce qui ramène à un autre symbole chrétien : la rose croix. Les premiers pas dans ce labyrinthe sont stupéfiants. Nous sommes projetés d’abord de l’extérieur vers la 5e strate pour dessiner la première feuille de la rose puis de la 6e strate à la 11e, celle la plus proche du centre ! Ce labyrinthe nous fait toucher le Graal dès le début, comme pour nous mettre en appétit, exciter notre faim et notre soif afin de nous tenir en haleine pendant tout le long du parcours. Comme si l’espérance de retrouver cette félicité si facilement atteinte, était un moteur de motivation pour continuer et surmonter les épreuves et les obstacles. Ce premier mouvement est déjà inspirant ! Il nous est permis de découvrir la moitié des mystères de la 11e strate dès le début de notre parcours ! Si nous nous permettons un parallèle avec la vie chrétienne,  on pourrait dire que le grand saut de l’extérieur à la 5e strate c’est l’élan primordial vers Dieu ; le premier méandre quart de tour 5e et 6e strate, c’est les premiers enseignements qui permettent la rencontre avec le Christ, son amour et son enseignement ; et le grand saut de la 6e à la 11e c’est l’ascension permise par l’ouverture, la fraîcheur, la disponibilité du nouveau croyant. Ce premier mouvement me fait encore penser à la parole du Christ : (MARC 10 : 14) « laissez venir les enfants à moi… ». Ceux qui abordent la foi avec l’esprit de l’enfant, ouvert, curieux, confiant auront accès à la moitié de la strate la plus élevée ! C’est dire l’importance de cette disponibilité, ce rapport enfantin, cette fraîcheur d’esprit … Nous sommes invités à laisser tout calcul, mental, ego, stratégie, objectivation, il faut juste entrer en confiance, spontanéité presque naïveté.

Capture d’image de l’application Labyrinth Journey

Ensuite c’est la redescente : retour au premier quadrant par la 10e strate, visite de ce premier quad rang en descendant : 10,9 ,8 7 … Une invitation à ancrer, matérialiser, intégrer cette première expérience fulgurante de l’approche du centre-mystère. Ce premier quadrant pourrait être le quadrant de la terre-élément.

chartres 2

Les symboliques des 4 quadrants que nous pouvons tester sont :

Les 4 éléments

Les 4 évangélistes

Les 4 fleuves du jardin d’Eden

Les 4 chevaliers de l’apocalypse

Les 4 lettres du tétragramme de Dieu

À la 7e strate, nous sommes envoyés au 2e cadran, déjà visité à la 11e strate et 10e strate et nous remontons vers cette expérience : 7e, 8e,9e … comme si après une première intégration nous pouvions aborder d’autres mystères et acquérir d’autres connaissances, reprendre une ascension vers le Centre-Mystère …

La 9e strate nous emmène au 3e quadrant, pour approfondir nous devons changer de quadrant et nous poursuivons l’ascension : 10e et 11e strate qui nous emmène au 4e quadrant !

chartres 3

Ainsi pour ce premier tour du centre nous avons visité les plus hautes sphères et la plus haute, la 11e dans sa totalité ! Les plus hauts mystères avant le centre sont offerts et accessibles pour le croyant novice ! L’essentiel nous est enseigné lors de ce premier tour… Ce premier tour peut s’apparenter à l’apprentissage où nous découvrons La théorie, le sens profond, les principes de base, où tout pourrait paraître simple… Pourtant, malgré la proximité, nous ne sommes pas rendus…

Le zèle du débutant, lui a fait découvrir des choses mais à l’issue de ce premier voyage autour du centre il n’est pas dans le centre.

Le 2e tour commence par une descente pour visiter les hautes sphères du 4e quadrant : 11,10 ,9 ,8. La 8e strate renvoie au 3e quadrant et on redescend : 8,7 ,6.

La 6e strate nous fait encore reculer d’un quadrant pour visiter le 2e quadrant où la descente continue : 6,5 ,4. La 4e strate aussi nous renvoie au quadrant précédent, le premier quadrant, où nous finissons notre descente : 4, 3 ,2.

Le 2e voyage se termine là. Il a été une longue descente de strates en strates, de quadrant et quadrant… Mais peut être que ce n’est pas une déchéance ou une chute mais l’application méticuleuse, méthodique, scrupuleuse, patiente de ce qui a été acquis au premier voyage. Une forme d’incarnation d’un enseignement. Ce voyage a traversé les 4 quadrants tous les aspects de la vie, les 4 éléments, les 4 points cardinaux … Dans ce voyage nous avons fait redescendre l’enseignement dans la matière sous tous les angles. Nous avons mis l’enseignement théorique à l’épreuve du réel. Nous nous sommes éloignés du centre, nous avons fait notre pas de côté. Ce voyage peut être assimilé au compagnonnage où le compagnon voyage aux 4 coins du monde pour gagner en habileté, éprouver son métier et son art jusqu’à être retourné à son point de départ.

Le 3e et dernier voyage commence par la visite de la plus basse strate du quadrant 1 au quadrant 2, où l’ascension reprend sur la 2ème et 3e strate.

3e strate qui envoie au 3e quadrant où l’ascension continue 3,4 ,5. 5e strate qui envoie au 4e quadrant mais là, l’ascension laisse place à la descente …

Après s’être méticuleusement approché du centre, le voyageur subit l’erreur et chute : 5,4 ,2 … Il continue de descendre dans les basses sphères. La 2e strate l’envoie au 3e quadrant où il descend jusqu’à la première strate.

Cette chute le ramène quasiment au point de départ au 4e quadrant. Mais ce qui l’attend ici, c’est un premier saut de lucidité ou de bénédiction de la 1ère à la 5e strate puis la 6e strate, le temps de comprendre et d’intégrer ce qui vient de lui arriver, comprendre qu’il fallait que la chute advienne ainsi, que ce fut pénible mais que cela avait un sens…

Et enfin, le grand saut, le dernier grand bond qui amène au centre et fait partager la condition divine, des saints, des Anges et de la Trinité… Au centre, il se place successivement dans les 6 cercles avant de profiter pleinement du 7e ciel au centre du centre, le Saint des Saints…

Ce 3e voyage qui s’est terminé avant la grande et rapide ascension finale, est le voyage de la maîtrise où il a fallu reprendre les bases, reconstruire, inventer, essayer, se tromper, corriger, reprendre, comprendre pour maîtriser son art et conserver l’humilité de l’éternel apprenti. Au cours de ce voyage, le voyageur a mis trop de confiance dans son égo et il a chuté. En chutant, en rectifiant son égo, il est devenu maître. Pas de maîtrise sans innovation et sans échec. Alors le maître-devenu peut s’asseoir parmi les maîtres-accomplis au centre…


Le voyage retour sera une intégration de ce parcours initiatique, une aventure à suivre !

Publié par Laisser un commentaire

Prochain atelier : Attirer les faveurs de l’Univers – la loi d’attraction

affiche univers

La Loi d’Attraction, vous connaissez ? Non ? C’est un principe selon lequel il suffit de demander à l’Univers pour obtenir ! Oui c’est aussi simple que cela ! La demande doit suivre quand même quelques règles…

Apprendre à formuler sa demande à l’Univers


Lors de cet atelier, nous aborderons comment construire cette demande. En parcourant le labyrinthe par une marche méditative, nous formulerons, étape par étape, notre demande pour que les rêves deviennent réalité !
Ça peut pas faire de mal ! 😉

Le principe de la loi d’attraction repose sur l’idée que si on entoure nos souhaits de joie, de confiance, de gratitude et d’esprit positif, les évènements de notre vie vont aller dans le sens de notre demande… Les planètes vont s’aligner !

La question qui revient tout le temps c’est “Comment on fait ?”, “Comment formuler sa demande à l’Univers ?”, “Quel est le secret de la loi d’attraction ?”… Pour vous aider à suivre le bon processus pour faire votre demande à l’Univers, j’ai conçu cet atelier de méditation labyrinthique spéciale Loi d’Attraction !

L’exercice a au moins l’intérêt de nous faire penser que les choses sont possibles. Il nous entraine à la pensée positive qui renforce l’estime de soi, la confiance en soi, premiers pas pour enfin vivre ses rêves plutôt que de rêver sa vie.

Prêt à faire de sa vie un rêve ?

Prêt à oser ?

Prêt à voir l’Univers travailler pour vous ?

Inscrivez-vous maintenant !

2 dates au choix pour mieux s’adapter à vos disponibilités :

Mercredi 21 juillet 15h

https://www.helloasso.com/associations/matercoop/evenements/atelier-meditation-labyrinthes-faire-sa-demande-a-l-univers

Dimanche 25 juillet 15h

https://www.helloasso.com/associations/matercoop/evenements/atelier-meditation-labyrinthes-faire-sa-demande-a-l-univers-2

L’atelier se déroule dans le labyrinthe géant que j’ai conçu avec des branches et des troncs d’arbres en 2019 dans la belle forêt de Chatel-Guyon.

C’est une belle opportunité pour faire le plein de nature, de bonnes ondes et de chaleur humaine !

Les ateliers sont toujours une occasion de créer un espace et un temps où nous améliorons notre humanité, où nous mettons en pratique ce qui nous rend meilleurs : l’écoute, la bienveillance, la sollicitude… Un extraordinaire moment privilégié, sacré, où nous faisons le plein d’humanité !

loi attraction

CADEAU !

Pour les participants à cet atelier, je leur offrirai la méditation guidée spéciale « Loi d’Attraction »

Qu’est ce qui va se passer dans cet atelier ? 

L’atelier dure 1h environ.

Pour ceux qui ne connaissent pas, je vais vous faire découvrir les bases et rudiments de la méditation labyrinthique. Si c’est nécessaire, nous pouvons même faire un petit exercice de méditation classique, histoire d’assurer une mise à niveau minimum collective et de bien profiter de l’expérience.

Nous commencerons par une mise en condition. Nous parcourons ensemble, en groupe, le labyrinthe et j’ouvrirai la marche. Au centre, je guiderai une brève méditation qui permet de construire une égrégore et une connexion au lieu. Nous repartirons du centre en préparant nos êtres à la méditation thématique de l’atelier. Une fois sortis, nous ferons un petit tour de parole dans la fraternité, la bienveillance et la discrétion. Ce qui se dit dans ce cercle restera dans ce cercle de parole. 

Puis je vous annoncerai le plan de la méditation labyrinthique thématique de l’atelier. Chacun parcourra le labyrinthe à son rythme, vivant sa propre expérience en rapport avec le thème de l’atelier. Je sera là pour que votre expérience soit la plus profitable possible et que les forces du labyrinthe soient activées pour vous.

Nous finirons l’atelier par un retour et un partage de vos expériences singulières. L’Un nourrissant le Tout et le Tout nourrissant l’Un…. 

Comment ça marche ?

Pré-requis ?

Pas de pré-requis ! Les ateliers sont ouverts aux débutants, pratiquants ou expérimentés ! Pas de matériel spécifique mais si vous avez un zafu, vous pouvez l’emmener. En attendant vous pouvez écouter les épisodes du podcast Méditation Labyrinthique !

Prix mini !

La participation est de 5 € minimum par personne et par atelier pour permettre à toutes les bourses d’y accéder, si vous êtes satisfait-e de l’atelier vous pouvez faire un don supplémentaire à l’association et ainsi le déduire de votre déclaration d’impôt !

Comment s’habiller ?

Il faut prévoir des vêtements confortables qui permettent le mouvement et en cohérence avec la météo.

Pourquoi méditer dans un labyrinthe ?

Les labyrinthes à un seul chemin que l’on trouve dans certaines cathédrales en France ou dans des jardins, en pleine nature, ou dans des parcs dans les pays anglo-saxons, germaniques ou scandinaves sont des labyrinthes de méditation. Ils ne sont pas fait pour étourdir, perdre, tromper ou se distraire, ils sont faits pour se concentrer, pour s’ouvrir, pour se retrouver, pour se connecter, pour atteindre un état modifié de conscience, pour accéder à un autre “monde”, pour se connecter… Cette forme de géométrie sacrée accompagne l’Humanité depuis des millénaires, depuis le néolithique, elle est le support de rituels, de pratiques spirituelles ou sacrées à travers les âges et les continents ! Par sa forme spécifique et sa géométrie sacrée, le labyrinthe active notre inspiration, notre intuition, nos capacités méditatives de concentration, de conscience réceptive ou de contemplation. Les méandres et les circonvolutions agissent comme des étapes progressives et symboliques pour nous conduire et nous guider vers un autre monde : le centre. Il agit comme un sas, un passage secret entre extérieur et intérieur, égo et être, matière et esprit, Hommes et Dieu, Monde des Vivants et Monde des Esprits, à vous de trouver votre signification…

Le labyrinthe crée un espace sacré où notre esprit trouve repos et énergie pour se concentrer, ressentir, recevoir, créer et comprendre…

Qui anime ?

Je suis Emmanuel BOUHIER, je pratique la méditation sous différentes formes (prières, concentration, contemplation, Pleine Conscience, …) depuis mes 16 ans. J’ai découvert les labyrinthes il y a une dizaine d’années et j’ai tout de suite vu le potentiel formidable que possédait cette forme géométrique sacrée ! J’en ai fait un dans mon jardin avec lequel j’ai développé la méditation labyrinthique. Depuis, je me suis formé à la méditation Pleine Conscience, avec l’Université de Monash (Australie) par leur module “MINDFULNESS FOR WELLBEING AND PEAK PERFORMANCE”.

diplome méditation

INSCRIVEZ-VOUS MAINTENANT !
Mercredi 21 juillet 15h

Dimanche 25 juillet 15h

affiche univers

Publié par Laisser un commentaire

Prochain atelier : Célébrons l’été !

Pour cet atelier spécial « Solstice d’été », je vous propose de nous retrouver au labyrinthe en landart de la forêt de Chatel-Guyon.
Ce sera l’occasion de célébrer ensemble l’été et de remercier le printemps !
La méditation nous invite à être réceptif à ce que symbolisent ces saisons dans nos vies.

Le solstice est une opportunité pour prendre le temps pour se reconnecter à soi, à la Nature, au rythme des saisons…
Le labyrinthe offre sa géométrie sacrée pour inspirer et structurer la méditation.

Pour participer à cet atelier, il est nécessaire de s’inscrire au préalable :

https://www.helloasso.com/associations/matercoop/evenements/atelier-meditation-labyrinthique-celebrer-l-ete

C’est une belle opportunité pour faire le plein de nature, de bonnes ondes et de chaleur humaine !

Les ateliers sont toujours une occasion de créer un espace et un temps où nous améliorons notre humanité, où nous mettons en pratique ce qui nous rend meilleurs : l’écoute, la bienveillance, la sollicitude…

CADEAU ! Pour les participants à cet atelier, je leur offrirai la méditation guidée que j’ai conçu pour le solstice d’été ! (sous format audio mp3)

méditation labyrinthique été feu action

Qu’est ce qui va se passer dans cet atelier ? 

L’atelier dure 1h environ.

Pour ceux qui ne connaissent pas, je vais vous faire découvrir les bases et rudiments de la méditation labyrinthique. Si c’est nécessaire, nous pouvons même faire un petit exercice de méditation classique, histoire d’assurer une mise à niveau minimum collective et de bien profiter de l’expérience.

Nous commencerons par une mise en condition. Nous parcourons ensemble, en groupe, le labyrinthe et j’ouvrirai la marche. Au centre, je guiderai une brève méditation qui permet de construire une égrégore et une connexion au lieu. Nous repartirons du centre en préparant nos êtres à la méditation thématique de l’atelier. Une fois sortis, nous ferons un petit tour de parole dans la fraternité, la bienveillance et la discrétion. Ce qui se dit dans ce cercle restera dans ce cercle de parole. 

Puis je vous annoncerai le plan de la méditation labyrinthique thématique de l’atelier. Chacun parcourra le labyrinthe à son rythme, vivant sa propre expérience en rapport avec le thème de l’atelier. Je sera là pour que votre expérience soit la plus profitable possible et que les forces du labyrinthe soient activées pour vous.

Nous finirons l’atelier par un retour et un partage de vos expériences singulières. L’Un nourrissant le Tout et le Tout nourrissant l’Un…. 

Comment ça marche ?

Pré-requis ?

Pas de pré-requis ! Les ateliers sont ouverts aux débutants, pratiquants ou expérimentés ! Pas de matériel spécifique mais si vous avez un zafu, vous pouvez l’emmener. En attendant vous pouvez écouter les épisodes du podcast Méditation Labyrinthique !

Prix mini !

La participation est de 5 € minimum par personne et par atelier pour permettre à toutes les bourses d’y accéder, si vous êtes satisfait-e de l’atelier vous pouvez faire un don supplémentaire à l’association et ainsi le déduire de votre déclaration d’impôt !

Comment s’habiller ?

Il faut prévoir des vêtements confortables qui permettent le mouvement et en cohérence avec la météo.

Pourquoi méditer dans un labyrinthe ?

Les labyrinthes à un seul chemin que l’on trouve dans certaines cathédrales en France ou dans des jardins, en pleine nature, ou dans des parcs dans les pays anglo-saxons, germaniques ou scandinaves sont des labyrinthes de méditation. Ils ne sont pas fait pour étourdir, perdre, tromper ou se distraire, ils sont faits pour se concentrer, pour s’ouvrir, pour se retrouver, pour se connecter, pour atteindre un état modifié de conscience, pour accéder à un autre “monde”, pour se connecter… Cette forme de géométrie sacrée accompagne l’Humanité depuis des millénaires, depuis le néolithique, elle est le support de rituels, de pratiques spirituelles ou sacrées à travers les âges et les continents ! Par sa forme spécifique et sa géométrie sacrée, le labyrinthe active notre inspiration, notre intuition, nos capacités méditatives de concentration, de conscience réceptive ou de contemplation. Les méandres et les circonvolutions agissent comme des étapes progressives et symboliques pour nous conduire et nous guider vers un autre monde : le centre. Il agit comme un sas, un passage secret entre extérieur et intérieur, égo et être, matière et esprit, Hommes et Dieu, Monde des Vivants et Monde des Esprits, à vous de trouver votre signification…

Le labyrinthe crée un espace sacré où notre esprit trouve repos et énergie pour se concentrer, ressentir, recevoir, créer et comprendre…

Qui anime ?

Je suis Emmanuel BOUHIER, je pratique la méditation sous différentes formes (prières, concentration, contemplation, Pleine Conscience, …) depuis mes 16 ans. J’ai découvert les labyrinthes il y a une dizaine d’années et j’ai tout de suite vu le potentiel formidable que possédait cette forme géométrique sacrée ! J’en ai fait un dans mon jardin avec lequel j’ai développé la méditation labyrinthique. Depuis, je me suis formé à la méditation Pleine Conscience, avec l’Université de Monash (Australie) par leur module “MINDFULNESS FOR WELLBEING AND PEAK PERFORMANCE”.

Publié par Laisser un commentaire

En mai : Week-End Méditation et Labyrinthe !

En mai, pour rattraper l’atelier d’avril qui n’a pas pu avoir lieu à cause du confinement, je vous propose UN WEEK-END !

atelier méditation labyrinthique

Méditation pour le soir et Méditation pour le matin !

Les 22 et 23 mai, j’organise 2 ateliers distincts : un pour la méditation du soir et l’autre pour la méditation du matin !

Samedi 22 mai 19h : Méditation pour le soir !

L’atelier de samedi 22 mai sera consacré à la méditation pour le soir. Il aura donc lieu … le soir ! Rendez-vous donc à 19h ! Mais cette fois-ci, exceptionnellement, nous ne serons pas au labyrinthe de la forêt de Châtel-Guyon. L’atelier aura lieu à Orléat, chez Bérengère et sa famille. Bérengère est venue à quelques ateliers Méditation & Labyrinthes et elle est en train de développer un projet de ferme pédagogique. Elle m’a demandé d’implanter un labyrinthe sur son terrain. Le labyrinthe est tracé et il peut commencer à être utilisé ! C’était vraiment très chouette comme expérience, j’ai déterminé au pendule le positionnement du centre, je l’ai orienté selon les points cardinaux et selon les axes naturels sur place : alignement d’arbres, … C’est un très beau lieu qui vibre !

Cet atelier aura donc pour thème la méditation pour le soir. C’est une méditation que je me suis concocté au départ pour moi-même (comme beaucoup de mes méditations, je les teste d’abord sur moi ! 😉 ). J’ai du mal à aller me coucher, à arrêter le mental qui tourne en boucle, l’esprit qui revoit les problématiques ou les projets en cours… Je pense que vous connaissez aussi ça ! Cette méditation suit la géométrie du labyrinthe. Chaque circonvolution va être l’objet d’une concentration particulière ou d’une conscience réceptive ou encore d’une contemplation. Au centre, on trouvera le calme pour lequel nous aurons été préparé lors du voyage aller. Et au voyage retour, nous nous préparons pour le sommeil, acceptant petit à petit de changer de mode…

J’avoue que souvent je m’endors avant la fin de la méditation ! Au moins c’est qu’elle est efficace !

Pour les participants de cet atelier, j’offrirai la méditation guidée sous format mp3 pour pouvoir la refaire chez soi !

L’inscription préalable est obligatoire et le prix est tout doux : 5€ / personne

https://www.helloasso.com/associations/matercoop/evenements/atelier-meditation-labyrinthique-finir-la-journee-apaise

soir

Dimanche 23 mai 6h et 9h : Méditation pour le matin

Le lendemain, dimanche 23 mai, je vous propose 2 séances pour un même atelier. Cette atelier est consacré à la méditation pour le matin ! Et donc il se déroulera … le matin ! Une première séance aura lieu à 6h, pour les courageux qui veulent accompagner le lever du soleil en méditant dans un lieu fort en pleine forêt ! Moment magique ! La deuxième séance aura lieu à 9h, pour les moins courageux mais courageux quand même parce que c’est courageux de se lever un dimanche matin pour une médiation en forêt. Mais je crois que le jeu en vaut la chandelle, je crois que ça va faire un instant unique !

J’avoue que je ne suis pas très « lève-tôt » mais des habitués des ateliers Méditation et Labyrinthes m’ont transmis leur enthousiasme pour organiser un atelier spécial « matin » qui coïncide avec le lever du soleil… Cette méditation je l’a pratique quasiment chaque matin. Elle permet de rentrer doucement dans sa journée, se dire bonjour, avoir de la gratitude pour ce qui nous entoure et cette journée qui s’offre à nous, prendre conscience que la place que nous avons dans ce monde est toute particulière… Au centre, on se connecte à notre Moi-Sage et on lui offre cette journée comme une opportunité de se matérialiser. On en nourrit notre âme, puis notre esprit jusqu’à imaginer cette journée habité par notre Moi-Sage. C’est très stimulant et apaisant à la fois. J’aime beaucoup cette méditation !

Les 2 séances se dérouleront dans la forêt de Châtel-Guyon, au labyrinthe que j’ai réalisé en branches d’arbre. Une localisation GPS sera fournie aux participants.

Pour les participants à cet atelier, j’offrirai la méditation guidée pour le matin sous format mp3 pour pouvoir la refaire chez soi !

L’inscription préalable est obligatoire et le prix est tout doux : 5€ / personne

Inscription pour la séance de 6h : https://www.helloasso.com/associations/matercoop/evenements/atelier-meditation-labyrinthique-saluer-le-nouveau-jour

Inscription pour la séance de 9h : https://www.helloasso.com/associations/matercoop/evenements/atelier-meditation-labyrinthique-saluer-le-nouveau-jour-2

Qu’est ce qui va se passer dans cet atelier ? 

L’atelier dure 1h environ.

Pour ceux qui ne connaissent pas, je vais vous faire découvrir les bases et rudiments de la méditation labyrinthique. Si c’est nécessaire, nous pouvons même faire un petit exercice de méditation classique, histoire d’assurer une mise à niveau minimum collective et de bien profiter de l’expérience.

Nous commencerons par une mise en condition. Nous parcourons ensemble, en groupe, le labyrinthe et j’ouvrirai la marche. Au centre, je guiderai une brève méditation qui permet de construire une égrégore et une connexion au lieu. Nous repartirons du centre en préparant nos êtres à la méditation thématique de l’atelier. Une fois sortis, nous ferons un petit tour de parole dans la fraternité, la bienveillance et la discrétion. Ce qui se dit dans ce cercle restera dans ce cercle de parole. 

Puis je vous annoncerai le plan de la méditation labyrinthique thématique de l’atelier. Chacun parcourra le labyrinthe à son rythme, vivant sa propre expérience en rapport avec le thème de l’atelier. Je sera là pour que votre expérience soit la plus profitable possible et que les forces du labyrinthe soient activées pour vous.

Nous finirons l’atelier par un retour et un partage de vos expériences singulières. L’Un nourrissant le Tout et le Tout nourrissant l’Un…. 

Comment ça marche ?

Pré-requis ?

Pas de pré-requis ! Les ateliers sont ouverts aux débutants, pratiquants ou expérimentés ! Pas de matériel spécifique mais si vous avez un zafu, vous pouvez l’emmener. En attendant vous pouvez écouter les épisodes du podcast Méditation Labyrinthique !

Prix mini !

La participation est de 5 € minimum par personne et par atelier pour permettre à toutes les bourses d’y accéder, si vous êtes satisfait-e de l’atelier vous pouvez faire un don supplémentaire à l’association et ainsi le déduire de votre déclaration d’impôt !

Comment s’habiller ?

Il faut prévoir des vêtements confortables qui permettent le mouvement et en cohérence avec la météo.

Pourquoi méditer dans un labyrinthe ?

Les labyrinthes à un seul chemin que l’on trouve dans certaines cathédrales en France ou dans des jardins, en pleine nature, ou dans des parcs dans les pays anglo-saxons, germaniques ou scandinaves sont des labyrinthes de méditation. Ils ne sont pas fait pour étourdir, perdre, tromper ou se distraire, ils sont faits pour se concentrer, pour s’ouvrir, pour se retrouver, pour se connecter, pour atteindre un état modifié de conscience, pour accéder à un autre “monde”, pour se connecter… Cette forme de géométrie sacrée accompagne l’Humanité depuis des millénaires, depuis le néolithique, elle est le support de rituels, de pratiques spirituelles ou sacrées à travers les âges et les continents ! Par sa forme spécifique et sa géométrie sacrée, le labyrinthe active notre inspiration, notre intuition, nos capacités méditatives de concentration, de conscience réceptive ou de contemplation. Les méandres et les circonvolutions agissent comme des étapes progressives et symboliques pour nous conduire et nous guider vers un autre monde : le centre. Il agit comme un sas, un passage secret entre extérieur et intérieur, égo et être, matière et esprit, Hommes et Dieu, Monde des Vivants et Monde des Esprits, à vous de trouver votre signification…

Le labyrinthe crée un espace sacré où notre esprit trouve repos et énergie pour se concentrer, ressentir, recevoir, créer et comprendre…

Qui anime ?

Je suis Emmanuel BOUHIER, je pratique la méditation sous différentes formes (prières, concentration, contemplation, Pleine Conscience, …) depuis mes 16 ans. J’ai découvert les labyrinthes il y a une dizaine d’années et j’ai tout de suite vu le potentiel formidable que possédait cette forme géométrique sacrée ! J’en ai fait un dans mon jardin avec lequel j’ai développé la méditation labyrinthique. Depuis, je me suis formé à la méditation Pleine Conscience, avec l’Université de Monash (Australie) par leur module “MINDFULNESS FOR WELLBEING AND PEAK PERFORMANCE”.

Publié par Laisser un commentaire

Prochain atelier méditation : Célébrons le printemps !

Pour cet atelier de mars, c’est bien sûr le printemps qui s’impose comme thème ! L’équinoxe de printemps sera le samedi 20 mars à 10h37. J’adore fêter les équinoxes et les solstices avec le labyrinthe ! Ça me permet de me sentir en harmonie avec la Nature et de concentrer mon intention sur le soin, l’attention et la place que je réserve à la nature dans ma vie. La nature, c’est notre milieu de vie. Nous sommes des animaux, des êtres vivants et nous oublions bien vite que nous dépendons des équilibres écologiques, de la qualité de la biodiversité, … Il est important de se reconnecter à cette Vérité, car ça en est une ! Nous ne sommes ni des dieux, ni des robots, nous sommes des êtres vivants dépendants des équilibres écologiques fragiles…

Le printemps est le symbole de renouveau bien sûr. Après le repos de l’hiver, les végétaux reprennent vie, les fleurs viennent réenchanter les paysages, les animaux renouent avec l’énergie. Tout se prépare pour un nouveau cycle de vie.

Dans cet atelier, nous allons aborder ce que représente le printemps en chacun de nous !

L’hiver a préparé une nouvelle Terre…

Nous avons vu lors du solstice d’hiver que l’hiver n’était pas forcément synonyme de mort… Il se passe quelque chose en hiver. Le repos c’est la reconstitution des forces, dans le silence, dans l’intimité, en sécurité. On réfléchit, on élabore, on imagine, on s’instruit… Les projets sont en préparation. Les feuilles et les fruits mûrs sont tombés au sol, l’hiver les transforme en Terre Fertile avec son processus de décomposition pour qu’au printemps tout soit là, fin prêt, et donner une nouvelle chance à la vie de repartir pour un nouveau cycle.

… Le printemps va réveiller notre élan de vie !

Si le printemps avait un symbole alchimique, ce serait celui du soufre. Le soufre c’est l’élan de vie, l’énergie érectile, conquérante, affirmative. Certains l’appelleraient égotique mais je ne crois pas que l’Ego soit foncièrement mauvais. Tout comme le Soufre. Il fait partie des principes qu’il faut équilibrer voilà tout. Nul besoin de le soumettre, de le contraindre, de l’éteindre, il faut juste l’écouter, le rassurer pour qu’il prenne de lui même sa juste place.

Si le printemps était un élément, ce serait l’AIR. L’AIR c’est les possibles, l’imagination, l’élan vers le devenir. La vie sort de sa coquille pour prendre l’AIR !

Au programme de cet atelier…

Pour ceux qui ne connaissent pas, je vais vous faire découvrir les bases et rudiments de la méditation labyrinthique. Si c’est nécessaire, nous pouvons même faire un petit exercice de méditation classique, histoire d’assurer une mise à niveau minimum collective et bien profiter de l’expérience.

Nous commencerons par une mise en condition. Nous parcourons ensemble, en groupe, le labyrinthe et j’ouvrirai la marche. Au centre, je guiderai une brève méditation qui permet de construire une égrégore et une connexion au lieu. Nous repartirons du centre en préparant nos êtres à la méditation thématique de l’atelier. Une fois sortis, nous ferons un petit tour de parole dans la fraternité, la bienveillance et la discrétion. Ce qui se dit dans ce cercle restera dans ce cercle de parole. 

Puis je vous annoncerai le plan de la méditation labyrinthique thématique de l’atelier. Je prévoirai un petit pense bête pour chacun, au cas où… Chacun parcourra le labyrinthe à son rythme, vivant sa propre expérience en rapport avec le thème de l’atelier. Je sera là pour que votre expérience soit la plus profitable possible et que les forces du labyrinthe soient activées pour vous.

Nous finirons l’atelier par un retour et un partage de vos expériences singulières. L’Un nourrissant le Tout et le Tout nourrissant l’Un…. 

  • Mouvement Aller : Faire le bilan de l’hiver
  • Centre : Saluer l’hiver et accueillir le printemps
  • Mouvement Retour : Explorer le printemps

L’atelier est ouvert à tous ! Débutants, pratiquants occasionnels, confirmés … Les expérimentés de la méditation découvriront une nouvelle pratique !
La participation est de 5 € minimum.

L’atelier est limité à 11 participants pour une expérience optimale pour tous.

L’atelier se déroule au labyrinthe géant que j’ai créé en 20169 dans la forêt de Châtel-Guyon (63).

2 dates pour cet atelier !

Je vous propose 2 dates pour cet atelier pour multiplier vos chances d’y participer ! En ces temps difficile, il y a peu de cours de méditation. Cet atelier vous permet de pratiquer la marche méditative, de découvrir la puissance du labyrinthe et d’accéder à un cours à un prix trés abordable (5€ / personne)

Dimanche 21 mars 15h

Renseignements et inscription : https://www.helloasso.com/associations/matercoop/evenements/meditation-labyrinthique-celebrons-l-equinoxe-de-printemps

Mercredi 24 mars 15h

Renseignements et inscription : https://www.helloasso.com/associations/matercoop/evenements/meditation-labyrinthique-celebrons-l-equinoxe-de-printemps-atelier-de-mercredi-2

Choisissez la date qui vous convient le mieux !

Les coordonnées GPS et le plan sont sur le site de la billetterie.

Si vous voulez vous entrainer avant l’atelier, vous pouvez utiliser la méditation guidée que j’ai faite pour l’équinoxe de Printemps ! Cliquez sur l’image :

Cet atelier fait partie d’un programme annuel de Méditation & Labyrinthes

Méditation & Labyrinthes

Ce programme est une belle opportunité pour développer sa propre personnalité et construire ensemble une humanité fraternelle.  

Programme :  

Janvier : Méditation Solstice d’Hiver
Février : Méditation pour les amoureux
Mars : Méditation Equinoxe de Printemps
Avril : Méditation pour le matin
Mai : Méditation pour le soir
Juin : Méditation Solstice d’été
Juillet : Méditation Pensée positive / Loi d’attraction
Août : Méditation pour se connecter à un lieu ou un arbre
Septembre : Méditation pour vivre avec ses émotions et calmer sa colère
Octobre : Méditation de l’Equinoxe d’Automne
Novembre : Méditation Pleine Conscience 1 – la respiration & les sens
Décembre : Méditation Pleine conscience 2 – le lâcher-prise & Ici et Maintenant

Le labyrinthe : une géométrie sacrée au service de votre méditation

Les labyrinthes ne sont pas forcément ce que vous croyez… Ils ne sont pas tous des dédales qui cherchent à nous perdre, nous tromper, nous piéger… Les labyrinthes de méditation, comme le labyrinthe de la Cathédrale de Chartres, n’ont pas de mur, pas d’impasse, pas de choix multiple… Ils n’ont qu’un seul chemin. Ce chemin nous emmène du Monde au Centre de nous-même et nous ramène du Centre au Monde… Ce n’est pas pour rien qu’on les retrouve dans les cathédrales, sur des lieux sacrés, à toutes les époques et sous toutes les latitudes…

labyrinthe de chartres
Le fameux labyrinthe de la cathédrale de Chartres

Lire ou relire mon article sur la symbolique du labyrinthe

Le labyrinthe délimite un espace sacré où notre esprit trouve repos et énergie pour se concentrer, ressentir, recevoir et comprendre…

Retrouvez les méditations labyrinthique en podcast !

Vous aimez mon œuvre ? Encouragez-moi !

Par vos dons vous participez à la renaissance du labyrinthe comme Voie d’Eveil Spirituel. Vous m’encouragez à poursuivre mes recherches et mes créations pour rendre la méditation accessible grâce aux labyrinthes ! Les dons financent les livres pour la recherche, la création de labyrinthe accessibles au public, le temps nécessaire à la conception des méditations.

Faites vos dons ici : https://frama.link/rrU50tP8

Publié par Laisser un commentaire

WEB-CONFERENCE sur les labyrinthes !

JEUDI 18 MARS 21h en FACEBOOK LIVE EXCLUSIF !

Depuis plus de 10 ans, je m’intéresse aux labyrinthes…

Pas ceux où on se perd, ça se sont des dédales. Non, je parle des labyrinthes sans mur, sans impasse, sans piège ; les labyrinthes qui n’ont qu’un seul chemin qui nous emmène dans un centre après des tours, des virages, des méandres, des circonvolutions qui ressemblent étrangement aux errances de l’esprit mais qui débouchent tout de même en Terre Promise.

labyrinthe de chartres


Ce sont des labyrinthes de méditation. Le plus célèbre est celui de la cathédrale de Chartres. Pourtant l’Humanité utilise ce symbole, cette forme géométrique sacrée, depuis au moins 5000 ans !

Dans cette conférence, je vous emmène en voyage au pays des labyrinthes. Nous explorerons leur histoire et leurs légendes, nous décortiquerons le symbolisme, je vous ferai part de mon expérience personnelle et de ma quête spirituelle à travers les labyrinthes et pour finir, je vous offrirai un moment de qualité avec une méditation guidée basée sur la géométrie et le parcours du labyrinthe…

LIEN POUR S’INSCRIRE : https://fb.me/e/1WFU5Bcwt

labyrinthe méditation

Les labyrinthes sont une porte, un passage secret, un couloir mystique entre 2 mondes…
Le monde de la matière et le monde de l’esprit…
Le monde des humains et le monde des dieux…
Le monde extérieur et le monde intérieur…
Le monde du visible et le monde de l’invisible…

LIEN POUR S’INSCRIRE : https://fb.me/e/1WFU5Bcwt

Les labyrinthes sont des formes de géométrie sacrée qui organisent l’espace pour que notre Être s’ancre, s’aligne et s’éveille ! Dans le voyage labyrinthique, notre esprit trouve la paix, le lâcher prise pour lui permettre de comprendre, créer, imaginer, s’ouvrir, accueillir…

Venez découvrir l’Histoire, les mythes, les rituels, bref comment les labyrinthes se retrouvent dans de nombreuses civilisations à travers le temps et l’espace alors qu’aucune forme dans la nature ne ressemble à ces labyrinthes…

Dans cette conférence, nous verrons :

  • les labyrinthes du néolithique à nos jours
  • pourquoi s’y intéresser ?
  • comment dessiner un labyrinthe de méditation ?
  • la symbolique du labyrinthe
  • et nous terminerons par une méditation labyrinthique !

Prêt pour le voyage ?
Je vous attends pour l’embarquement ! 😉

https://fb.me/e/1WFU5Bcwt

Inscrivez-vous dès maintenant !

La conférence se passera en ligne sur facebook. Elle dure 1h45.
Ceux qui suivront la conférence auront droit au ebook gratuit de la conférence (texte et illustrations).

Il faut acheter un ticket d’accès pour visionner cette conférence de qualité !

LIEN POUR S’INSCRIRE : https://fb.me/e/1WFU5Bcwt

Cette visio conférence est disponible en REPLAY !

Publié par Laisser un commentaire

Méditation labyrinthique « Qu’est-ce que je vais faire de ma vie ? »…

ikigaï méditation

Qui ne s’est pas posé cette question un jour ?

Elle revient de temps en temps dans nos parcours de vie… Quand la situation ne nous plaît plus ou que nous avons l’impression qu’on pourrait vivre quelque chose de plus intense, de plus en adéquation avec notre être. On a l’impression de ne pas être à sa vraie place…

Mais voilà, il y a les contraintes matérielles, culturelles, traditionnelles… Sans compter les biais cognitifs, peut-être que notre lucidité, notre entendement est affecté par un mécanisme psychique qui nous fait tout remettre en cause alors qu’objectivement tout va bien…

Difficile de s’y retrouver et de prendre une décision…

C’est une question de sens …

Ce que nous faisons de notre vie dépend d’énormément de facteurs. Il y a des facteurs externes, évidemment si vous êtes dans un pays en guerre, ravagé par des crises ou autoritaire, vos marges de manœuvre se réduisent : les contraintes extérieures sont telles qu’elles ne vous offrent pas les conditions optimales pour avoir accès aux ressources qui vous permettent de développer vos capacités, exprimer votre singularité ou explorer vos envies… Sans aller dans ces extrêmes, la société dans laquelle vous évoluez émet des cadres, des normes, des systèmes de valeurs qui agissent, influent ou pèsent sur vos propres représentations. Il faut questionner cette influence dans votre quête de sens. Qu’est-ce que réussir par exemple ?

Il y a aussi bien sûr des facteurs internes : l’état de votre estime de soi, votre degré de conscience de vos besoins, de vos blessures, de vos valeurs, de vos principes, de vos envies, de votre vécu, de vos croyance, de vos pensées limitantes de votre ego…

Pour arriver à s’y retrouver dans tout ce chaos interne et externe, il y a un outil intéressant à étudier : l’IKIGAÏ.

Alignement de planètes

Avant d’attendre un éventuel alignement de planètes miraculeux, l’Ikigaï est une manière d’aligner nous-même nos propres planètes !

La technique est assez simple, il suffit de trouver ce qui est à la conjonction de ce qu’on aime, ce dont pour quoi on est doué, ce dont le monde a besoin et ce qui pourrait faire l’objet d’une rémunération.

En japonais, l’IKIGAÏ est la « raison d’être ». Toute une méthode s’est développée autour de ce concept qui fait écho à la quête de sens des occidentaux.

Après avoir participé à des ateliers IKIGAÏ, je me suis dit que le labyrinthe se prêterait bien à l’exercice. En effet, grâce à sa structure, sa forme géométrique et son caractère sacré, il peut nous aider efficacement à cheminer à l’intérieur de nous-même pour trouver ce fameux IKIGAÏ, trésor au centre du labyrinthe…

Une méditation pour trouver son IKIGAÏ dans un labyrinthe

Voici le plan de la méditation que le labyrinthe m’a inspiré pour trouver son IKIGAÏ

1er voyage : se connecter avec tout ce qu’on aime faire, ce qui nous procure de la joie, de la fierté, de l’excitation, de l’inspiration

2eme voyage : Parmi tout ce qu’on aime faire, sélectionner ce pour quoi on a un certain talent, des compétences, un savoir-faire, une expertise, une habilité…

3eme voyage : Parmi la sélection issue du 2ème voyage, qu’est ce que le monde a besoin ? A mon sens ? De mon point de vue…

Centre : Je synthétise en 3 ou 4 mots ce que j’aime, puis ce dont pourquoi je suis doué puis ce dont le monde a besoin selon moi. Et je tente une synthèse en 3 ou 4 mots des 3 synthèses trouvées. Cette synthèse des synthèses, c’est mon IKIGAÏ du moment.

3ème voyage : Je vérifie si cet IKIGAÏ est bien en phase avec mon âme. Je le rectifie si nécessaire. Jusqu’à ce que mon âme se sente honorer par la formulation trouvée.

2ème voyage : Je mets en dialogue cet IKIGAÏ avec mon esprit : mes valeurs, mes principes, ma façon de penser, d’exprimer mes émotions, le fonctionnement de ma psychée, les différentes parts de moi… Comment tout cela réagit ? est-ce compatible ? est-ce aligné ? harmonieux ? bénéfiques ? Comment cet IKIGAÏ transforme mon esprit ?

1er voyage : Je place cet IKIGAÏ dans une perspective matérielle. Comment le traduire concrètement dans ma vie familiale, sentimentale, sociale, citoyenne et professionnelle. Comment je peux en tirer des bénéfices sociaux, affectifs, financiers ?

Volontairement, je n’applique pas le 4ème filtre du schéma de l’IKIGAÏ « Ce pour quoi vous pouvez être payé » avant d’arriver au Centre. Car je traite cette question de façon plus large à la dernière circonvolution parcourue, celle qui prépare la matérialisation, l’incarnation, la concrétisation des idées. L’idée de bénéfices est pour moi plus large que la question de l’argent. L’argent en fait partie bien sûr, mais il ne constitue pas notre seul « salaire ». Il faut avoir conscience de nos besoins profonds pour savoir si une activité va nous nourrir. Besoin de célébration, de communauté, d’accomplissement, d’appartenance, de reconnaissance, de sécurité, d’affection…. A ce propos j’aime beaucoup l’approche d’Art Mella sur les besoins. Ou encore la video de Et Tout Le Monde s’en Fout sur les besoins.

L’IKIGAÏ que je me suis trouvé est : « Participer au développement de l’Humanité ». Il résonne bien avec mes engagements sociaux, ma pratique professionnelle (mais pas vraiment avec ma profession) et ce que je fais ici entre alchimie végétale et méditation labyrinthique…

Bientôt, je ferai une méditation guidée sur ce plan !

A suivre !

Retrouvez les méditations labyrinthique en podcast !

Vous aimez mon œuvre ? Encouragez-moi !

Par vos dons vous participez à la renaissance du labyrinthe comme Voie d’Eveil Spirituel. Vous m’encouragez à poursuivre mes recherches et mes créations pour rendre la méditation accessible grâce aux labyrinthes ! Les dons financent les livres pour la recherche, la création de labyrinthe accessibles au public, le temps nécessaire à la conception des méditations.

Faites vos dons ici : https://frama.link/rrU50tP8

Publié par Laisser un commentaire

Méditation pour travailler les 4 accords toltèques

Encore des règles qui me disent que je suis nul…

Je pense que vous connaissez les fameux accords toltèques de Don Miguel Ruiz, neurochirurgien et chaman mexicain. Son livre « les 4 accords toltèques » est un best-seller mondial. Si vous n’en avez jamais entendu parler, voici le lien vers le site PSYCHOLOGIE qui en parle très bien.

Le problème avec ces accords, c’est que notre esprit les abordent comme des injonctions, une règle contraignante à laquelle il faut encore se plier et qui nous rappelle notre imperfection. C’est le problème des règles depuis notre enfance, nous savons qu’elles sont nécessaires, nous avons grandi et muri, mais il y a toujours une part de nous qui les voit comme un carcan, une frustration, une perte de joie de vivre, de spontanéité, …une castration, … une privation de liberté… une atteinte à notre élan de vie… C’est ce qui explique que nous avons tant de mal à nous imposer un code de conduite, des règles de vie et que nos bonnes résolutions finissent à la poubelle de l’oubli.

L’autre problème de ces accords ce que 2 d’entre eux sont formulés sous la forme négative. Notre cerveau ne comprend pas la forme négative. Il se focalise sur le sujet abordé et non sur la forme de la phrase. Un petit article sur ce « biais cognitif ».

Une méditation pour profiter vraiment des accords toltèques

Pour résoudre ces 2 problèmes et permettre de travailler efficacement avec les accords toltèques, j’ai imaginé une méditation labyrinthique avec le labyrinthe à 3 circonvolutions :

1er voyage : Prendre connaissance de 4 accords toltèques et écouter la réaction de notre être

2ème voyage : Considérer les accords comme des aides et non des injonctions. Convoquer la bienveillance intérieure et prendre conscience des 2 accords les plus difficiles.

3ème voyage : Revivre intérieurement les situations douloureuses avec les 2 accords difficiles. Convoquer la bienveillance et considérer la difficulté comme un axe de progression

Centre : Choisir l’accord le plus difficile. Ressentir, lâcher prise, accepter et laisser venir la clairvoyance et l’inspiration. Passer un accord avec soi, accorder ses parties.

3ème voyage : nourrir son âme de l’accord passé

2ème voyage : nourrir son esprit de l’accord passé

1er voyage : nourrir son corps de l’accord passé

Bientôt cette méditation sera disponible en version longue payante puis en version courte gratuite sur le podcast.

Retrouvez les méditations labyrinthique en podcast !

Vous aimez mon œuvre ? Encouragez-moi !

Par vos dons vous participez à la renaissance du labyrinthe comme Voie d’Eveil Spirituel. Vous m’encouragez à poursuivre mes recherches et mes créations pour rendre la méditation accessible grâce aux labyrinthes ! Les dons financent les livres pour la recherche, la création de labyrinthe accessibles au public, le temps nécessaire à la conception des méditations.

Faites vos dons ici : https://frama.link/rrU50tP8

Publié par Laisser un commentaire

La Voie retrouvée du labyrinthe

la voie retrouvée du labyrinthe

Cet ouvrage d’Alexandra et Roger Bénévant, aux éditions Dervy, apporte une analyse graphique et symbolique intéressante du labyrinthe. Les concepts sont parfois peut être trop issus de la psychanalyse pour moi, cependant leur analyse permet de catégoriser les labyrinthes et leur permet de découvrir un élément essentiel des labyrinthes que j’avais moi-même trouvé : le point A.

L’approche des auteurs commence par les données de l’archéologie. A partir de ces données, ils partent sur l’exploration de ce qu’ils déduisent être le labyrinthe archétypale : le labyrinthe à 7 circonvolutions de type crétois.

A partir de cet archétype, ils considèrent qu’un labyrinthe est composé de 3 opérations à « préhension centrale », selon leur propre expression. Ce qui veut dire que le Chemin du labyrinthe commence par s’approcher du centre ensuite nous en éloigner et enfin arriver au centre par pénétration. Le labyrinthe à 7 circonvolutions est effectivement une série de 2 trios d’opérations « à préhension centrale » : 3-2-1 puis 4 puis 7-6-5 en enfin Centre. Ils confondent cependant la 4ème et la 7ème circonvolution dans une même opération. Choix étrange qui ne correspond pas à la définition qu’ils donnent à une opération : un tour complet autour du Centre. Ils ont du mal dans leur modèle à trouver du sens à cette 4ème circonvolution qui sépare les 2 trios 3-2-1 et 7-6-5. Ils étudient ensuite cette théorie de la préhension centrale par 3 opérations primordiales sur plusieurs modèles de labyrinthes : celui gravé à Luzzanas (2500 ans av JC) , celui de la tablette de Pylos (1200 av JC), celui du manuscrit de Walahfrid Strabo (IXe ap JC), celui du manuscrit du Physiologus (XII e ap JC), celui de la cathédrêle de Chartres (XIIe ap JC), celui de Salomon (XIVe ap JC) et enfin celui de l’abbaye de Saint Omer (XIe siècle). Dans ces labyrinthes, l’ordre de progression est effectivement à « préhension centrale » de type 3-2-1.

Un petit passage très intéressant sur la représentation du labyrinthe par Fulcanelli, célèbre alchimiste, considère qu’il y a 3 entrées dans le labyrinthe alchimique : une entrée qui finit en impasse, prise par ceux qui sont pressés. Cette entrée fait écho à des médaillons de mise en garde que l’on retrouve sur la façade de Notre-Dame de Paris où on voit un jeune homme trop pressé se faire éjecter par son cheval. Une autre entrée du labyrinthe emmène directement au Centre. C’est le Chemin des initiés, des Maîtres. Ils savent comment aller au Centre directement. Et il y a l’entrée pour les humbles cherchants, qui passe par toutes les circonvolutions avant d’atteindre le Centre. Fulcanelli y voit une préparation de matière avant qu’elle subisse les épreuves de transformation dans l’Athanor, au Centre du labyrinthe.

C’est cette représentation alchimique qui ouvre la compréhension de l’importance du point de jonction inscrit dans le labyrinthe, que les auteurs appellent « Point A ». Ce Point A ferme la voie royale qui permet d’accéder directement du Monde au Centre sans passer par les circonvolutions. Ce Point A est aussi le point de jonction entre les deux parois, gauche et droite, qui délimitent le chemin. Ces parois forment 2 serpentins que les auteurs appellent « les formes ». Ils indiquent que ce point A existe dans les labyrinthes de type cnossien et de type chartrain. Ce point A est effectivement un point de structure essentiel des labyrinthes, sans lui, pas de labyrinthe.

La prise de conscience de l’existence de ce point A amène à considérer que le labyrinthe est une union de 2 entités, les 2 « formes » : les parois droite et gauche du chemin. Ces parois forment des serpentins imbriqués l’un dans l’autre ne se croisant qu’au point A. Les auteurs alors considèrent que l’une des formes représente une valeur féminine et l’autre une valeur masculine. La forme féminine constitue le passage d’entrée et la forme masculine constitue le passage pénétrant au Centre, dans le labyrinthe à 7 circonvolutions de type cnossien. Cette hypothèse est testée sur de nombreux labyrinthes et en particulier sur le labyrinthe du vase étrusque de Tragliatella qui semble alimenter cette thèse. Les auteurs raccrochent le labyrinthe au culte de la déesse-Mère qui prévalait au néolithique.

Les auteurs étudient ensuite plusieurs autres labyrinthes qui ne respectent pas l’archétype « à préhension centrale ». Il y a le labyrinthe à « préhension périphérique » dont la progression part du plus éloigné du Centre pour aller vers le plus proche, du type du labyrinthe déjà étudié ici : le labyrinthe à 3 circonvolutions dont la progression est linéaire : 1-2-3 Centre. Le labyrinthe de Reims avait été conçu selon ce modèle. Les auteurs étudient ensuite les labyrinthes composites et estiment que le labyrinthe de Bayeux répond à ce modèle. Le labyrinthe de Bayeux est un labyrinthe ayant la structure des labyrinthes à 5 circonvolutions à qui il a été rajouté une 6ème circonvolution dans le centre (de mon point de vue), peut-être par soucis de symétrie. Or le labyrinthe à 5 circonvolutions est un mixte de préhension centrale puis de préhension périphérique. Les labyrinthes à 11 circonvolutions quant à eux perturbent le jeu et ne peuvent pas être analyser ainsi tant l’ordre des circonvolutions est chaotique : 5-2-3-4-1-6-11-8-9-10-7-centre. Pour arriver à comprendre symboliquement ce labyrinthe, il faut certainement considérer les trios 2-3-4 et 8-9-10 comme une déclinaison d’une opération. On retrouve alors la structure d’un labyrinthe à 7 circonvolutions : 3-2 (2-3-4) – 1 – 4 (6) – 7(11) – 6 (8-9-10) – 5 (7) – Centre.

la voie retrouvée du labyrinthe

En conclusion, j’ai retrouvé dans cet ouvrage des éléments que j’avais observé mais que je n’avais analysé aussi finement. Ils confirment par exemple mon analyse sur les 2 serpentins féminin et masculin qui s’unissent au point A pour former le labyrinthe. De ce point de vue, le labyrinthe est une sorte de Tao où s’unissent un Yin et un Yang. Les auteurs ont fait aussi la même recherche géométrique que moi pour dessiner le labyrinthe à partir de cercles et non à partir d’une croix.

Cependant, leur point de départ de poser le labyrinthe à 7 circonvolutions comme forme archétypale à cause de sa surreprésentation archéologique ne me semble pas la bonne approche pour percer le mystère symbolique du labyrinthe. Ma thèse, c’est que c’est en dessinant le labyrinthe à partir d’une croix qu’on comprend l’enchainement initiatique des labyrinthes. D’abord le labyrinthe à 3 circonvolutions, puis celui à 5, puis celui à 7 puis celui à 11. Chacun apportant un enseignement qui développe les capacités spirituelles humaines. D’ailleurs, si on reprend la thèse des préhensions centrale et périphérique développée par les auteurs, on voit ce qui peut ressembler à une progression initiatique :

  • labyrinthe à 3 circonvolutions : préhension périphérique
  • labyrinthe à 5 circonvolutions : préhension centrale 3-2-1 puis périphérique 4-5-Centre
  • labyrinthe à 7 circonvolutions : déclinaison en préhension centrale d’une préhension périphérique 1 (3-2-1)-2 (4) -3 (7-6-5)

Si bien qu’à y regarder de près nous voyons que les labyrinthes, aussi complexes soient-ils, ont tous pour base, le labyrinthe à 3 circonvolutions… Pour le 5, c’est la 1ère circonvolution du 3 qui a été déclinée en préhension centrale. Pour le 7, c’est la 5ème circonvolution du 5 qui a été déclinée en préhension centrale, qui correspond à la 3eme circonvolution du 3. On voit alors que la circonvolution intermédiaire du 3 est toujours présente dans le 5 et le 7 faisant office de sas, de frontière, entre l’intérieur et l’extérieur.

A chaque passage d’un labyrinthe à un autre, un aspect du labyrinthe de départ est développé dans le labyrinthe d’arrivée.

La voie retrouvée des labyrinthes, c’est cette union entre 2 principes vitaux qui fonde une matrice maternelle.

Une video d’une conférence des auteurs :

Publié par Laisser un commentaire

Prochain Atelier : Construire le Grand Amour !

atelier amour

Pour cet atelier de février, le thème est tout trouvé : l’Amour… Saint Valentin oblige… L’Amour est une aventure où on apprend à coup d’ascenseur émotionnel : des grâces sublimes et des déceptions effroyables. De râteaux en conquêtes, d’amours fous en ruptures, nous traçons notre Chemin comme on peut…

Dans cet atelier, nous aborderons un secret des couples épanouis : les 5 langages de l’amour…

Le coup de foudre ne fait pas tout…

Le couple est une sacrée aventure ! Pleine de rebondissements, de moments de grâce et de doute… La vie de couple peut nous plomber ou nous donner des ailes !

Une des plus grandes difficultés dans un couple… C’est la communication !

Et qu’est ce que les couples ont de plus important à se dire que « JE T’AIME » ? … Rien ! C’est la base !

Selon Gary Chapman, il y aurait 5 façons, 5 vecteurs, pour dire son amour et pour comprendre l’amour de l’autre… Il appelle ça « les langages de l’Amour », comme si chaque vecteur était une langue étrangère.
Le problème, c’est que chaque individu n’utilise pas ces langages avec la même priorité… Il paraît même qu’on serait capable de parler uniquement 2 de ces 5 langues…

Vous imaginez la suite ! Si vous utilisez 2 langages que n’utilise pas votre amoureux ou amoureuse, vous n’allez pas vous comprendre… Cette incompréhension est source de frustration, distance, conflit voir rupture…

Imaginez maintenant que vous appreniez les langages dont se sert votre amoureux / amoureuse, alors là BANCO ! Vous comprenez quand il ou elle vous donne de l’Amour et ce qu’il faut faire pour qu’il ou elle sente que vous l’aimez ! Génial, non ?! Et pour vous bien sûr, idem : vous comprenez enfin à quoi vous êtes sensible et comment vous exprimez votre amour ! Un bon moyen de se connaître mieux !

2 dates pour cet atelier !

Gary Chapman a donc mis en évidence 5 langages de l’Amour. Je vous propose de participer à un atelier de méditation labyrinthique pour prendre connaissance de ces 5 langages, les explorer en soi et méditer l’importance de ces 5 langages chez l’autre. Vos cœurs vont enfin s’accorder et ils vont se comprendre quand ils parlent d’Amour ! C’est tellement beau, puissant, nourrissant : 2 cœurs qui se comprennent !

Ces 5 langages marchent pour les amoureux mais aussi pour les amis, la famille … Ces 5 langages de l’Amour sont une clé « magique » pour rendre toute leur beauté à toutes nos relations affectives. Donc pas besoin d’être en couple pour venir explorer ces 5 langages pendant cet atelier !

Je vous propose 2 dates pour cet atelier :

Le Mercredi 17 février à 15h, cliquez là pour la billetterie du Mercredi 17

Le Dimanche 21 février à 15h, cliquez là pour la billetterie du Dimanche 21

Choisissez la date qui vous convient le mieux !

Vous pouvez venir seul ou en couple. L’atelier est prévu au Labyrinthe Géant de la forêt de Chatel-Guyon (63). Les coordonnées GPS et le plan sont sur le site de la billetterie.

Si vous voulez vous entrainer avant l’atelier, vous pouvez utiliser la méditation guidée que j’ai faite pour les amoureux ! Cliquez sur l’image :

Cet atelier fait partie d’un programme annuel de Méditation & Labyrinthes

Méditation & Labyrinthes

Ce programme est une belle opportunité pour développer sa propre personnalité et construire ensemble une humanité fraternelle.  

Programme :  

Janvier : Méditation Solstice d’Hiver
Février : Méditation pour les amoureux
Mars : Méditation Equinoxe de Printemps
Avril : Méditation pour le matin
Mai : Méditation pour le soir
Juin : Méditation Solstice d’été
Juillet : Méditation Pensée positive / Loi d’attraction
Août : Méditation pour se connecter à un lieu ou un arbre
Septembre : Méditation pour vivre avec ses émotions et calmer sa colère
Octobre : Méditation de l’Equinoxe d’Automne
Novembre : Méditation Pleine Conscience 1 – la respiration & les sens
Décembre : Méditation Pleine conscience 2 – le lâcher-prise & Ici et Maintenant

Le labyrinthe : une géométrie sacrée au service de votre méditation

Les labyrinthes ne sont pas forcément ce que vous croyez… Ils ne sont pas tous des dédales qui cherchent à nous perdre, nous tromper, nous piéger… Les labyrinthes de méditation, comme le labyrinthe de la Cathédrale de Chartres, n’ont pas de mur, pas d’impasse, pas de choix multiple… Ils n’ont qu’un seul chemin. Ce chemin nous emmène du Monde au Centre de nous-même et nous ramène du Centre au Monde… Ce n’est pas pour rien qu’on les retrouve dans les cathédrales, sur des lieux sacrés, à toutes les époques et sous toutes les latitudes…

labyrinthe de chartres
Le fameux labyrinthe de la cathédrale de Chartres

Lire ou relire mon article sur la symbolique du labyrinthe

Le labyrinthe délimite un espace sacré où notre esprit trouve repos et énergie pour se concentrer, ressentir, recevoir et comprendre…

Renseignement et inscription

Au programme de cet atelier :
Entrez dans le labyrinthe, allez jusqu’au centre et revenez vivre votre amour en pleine harmonie, en pleine conscience…

1er voyage : Par quels langages je me sens aimé.e ?
2ème voyage : Par quels langages je dis « Je t’aime » ?
3ème voyage : Quels langages sont sans effet sur moi ?
Centre : connexion au moi profond, connexion à la flamme amoureuse, lâcher prise, inspiration, intuition, transformation
3ème voyage : Etat de la compréhension mutuelle dans le couple ?
2ème voyage : Par quels langages l’autre me dit « Je t’aime » ?
1er voyage : Par quels langages l’autre se sent aimé ? Que puis-je changer pour améliorer la communication ?

L’atelier est ouvert à tous ! Débutants, pratiquants occasionnels, confirmés … Les expérimentés de la méditation découvriront une nouvelle pratique !
La participation est de 5 € minimum.


La RÉSERVATION est OBLIGATOIRE VIA BILLETTERIE

CLIQUEZ LA

L’atelier est limité à 11 participants pour une expérience optimale pour tous.

Allez ! Pour vous mettre en appétit et pour vous remercier d’avoir lu jusqu’au bout, je vous partage une ressource que j’aime beaucoup, il s’agit d’une petite BD de Art Mella, hyper bien faite !

Et puis soyons fou ! J’ai un autre cadeau à vous faire !

Il y a un podcast que j’aime beaucoup sur la vie de couple ! L’ESPACE DU COUPLE de Florentine d’AULNOIS-WANG

Convaincu ?

Inscrivez-vous maintenant ! LES PLACES SONT LIMITÉES