Publié le

Le cycle est complet, la leçon 3 est disponible !

alchimie végétale élixir spagyrie

Apprenez à réaliser des élixirs alchimiques de plantes

Vous vous sentez proches de la Nature ?

La spiritualité veut dire quelque chose pour vous ?

Expérimentez l’alchimie végétale !

 

L’alchimie végétale à votre portée !

La pratique de l’alchimie végétale est à votre portée et elle vous ouvrira de nouvelles portes qui enrichiront votre spiritualité.

Vous transformerez autant que vous serez transformés. Travail sur le soufre, le mercure, le sel ; oeuvre au noir, au rouge, au blanc ; solve, coagula, … l’alchimie vous enrichira de sa symbolique dans votre quête spirituelle de Sagesse et de connaissance.

La voie végétale est une voie accessible, les ustensiles sont dans votre cuisine, les matières premières dans votre jardin ou votre environnement proche.

temoignage

3 leçons dans le juste nécessaire !

Ce 1er cycle de leçons que je vous propose se présente en 3 leçons suivant une logique alchimique :

Leçon 1 (9 pages illustrées ) : le soufre, il s’agira de vous mettre sur le Chemin, de découvrir les symbôles de base de l’alchimie, de faire un travail pour mieux vous connaître et développer votre soufre.

Leçon 2 (30 pages illustrées avec accés à des animations photos) : le mercure, apprendre à recevoir les influences extérieures et travailler votre sensibilité indispensable à la communication avec la Nature.

Leçon 3 (19 pages illustrées) : le sel, la partie opérative proprement dite, les modes opératoires, les ingrédients, les ustensiles pour réaliser des élixirs alchimiques de plantes.

Les leçons 1 et 2 sont indispensables, même si la tentation peut être grande de passer directement à la leçon 3.

En effet, pas d’élixir alchimique sans alchimiste, il faut donc devenir alchimiste pour pouvoir prétendre faire des élixirs alchimiques ! Être alchimiste signifie se mettre sur le Chemin de l’Alchimie, découvrir ses symboles, travailler sa pensée, se nourir des apports des maîtres, entamer son initiation. C’est la fonction de la leçon 1.

Pas d’élixir alchimique sans communication. L’Alchimie n’est pas une science, c’est un art. L’élixir est alchimique quand un alchimiste y intégre sa volonté, sa personnalité, ses intentions et se laisse transformer par les épreuves. Quelque chose se transmet de la plante à l’alchimiste et de l’alchimiste à la plante. Il faut donc s’exercer à cette transmission, cette communication, c’est l’objet de la leçon 2.

Si vous ne respectez pas l’ordre, vous ne serez pas dans une démarche alchimique et vous ferez un alcoolat de plante mais pas un élixir. L’élixir est un produit ternaire, une synthèse entre l’alchimiste et la plante.

Vous trouverez peut-être sur internet des propositions pour savoir faire des élixirs alchimiques en 5 minutes… Vous l’aurez compris, je pense que ce n’est pas possible. Un élixir alchimique est fait par un.e alchimiste et nécessite de savoir coopérer avec les plantes.  La démarche que je vous propose est alchimique, c’est une progression, une initiation.

Il n’est pas nécessaire d’avoir tout lu Eugéne Canseliet, de savoir déchiffrer le Mutus Liber ou de maîtriser tous les symboles et les récits initiatiques mais il faut en savoir un minimum. Il faut acquérir les clés nécessaires pour débuter et progresser. 5 minutes ce n’est pas suffisant. J’ai tenté de regrouper dans ces leçons ce qui me paraît nécessaire et suffisant pour démarrer. Elles sont le fruit de ma propre expérience pour vous permettre de réussir la vôtre.

La Nature vous attend pour vous dévoiler ses secrets et vous soutenir dans votre quête spirituelle. La voie végétale de l’alchimie en est un chemin.

Pourquoi faire des élixirs alchimiques ?

Chaque plante a des vertues et des pouvoirs spirituels. Les plantes sont déjà connues pour prendre soin du corps. Elles peuvent aussi prendre soin de l’âme et de l’esprit.

Elles ne font pas le travail à votre place mais elles vous prodiguent une aide précieuse pour passer des caps, atteindre des nouveaux niveaux de conscience, soigner les obscurités, se connaître davantage, orienter votre Chemin, …

Les plantes sont des amies précieuses pour réaliser votre quête spirituelle.

Quand vous transformerez les plantes, vous subirez aussi symboliquement les épreuves alchimiques, vous serez aussi transformés par la pratique.

Le plomb que vous changerez en or, c’est vous !

Je commence ma formation

Publié le

Un élixir alchimique ? #3

Comme vous l’avez compris si vous avez lu les 2 précédents articles de cette série (#1 et #2 ), de mon point de vue, à mon humble avis, on ne fait pas un élixir alchimique en 5 minutes top-chrono-montre-en-main comme certains vous le promettent sur internet…

Un élixir alchimique, par définition, est fait par un alchimiste, selon des procédés alchimiques.

Un alchimiste, ce n’est pas un chimiste ou un technicien. C’est un artiste, un cherchant, un humain en quête spirituelle. Celui qui est uniquement dans une quête matérielle ne peut être alchimiste.

Tout le monde peut devenir alchimiste. Il faut un minimum de pureté d’intention, des principes, des valeurs et la volonté du pèlerin.

A partir du moment où vous avez suffisamment avancé sur ce chemin, vous pouvez commencer le travail en laboratoire. En alchimie, l’esprit doit rayonner sur la matière. Contrairement à notre monde où la Technique impose une sorte de dictature qui étouffe l’esprit humain.

Alors, avant de faire un élixir alchimique, il faut vous même devenir alchimiste et cheminer intérieurement sur cette voie. Quoi de plus logique. Mais on ne devient pas alchimiste en 5 minutes… Il ne faut pas toute une vie non plus mais quelques prérequis s’imposent.

Pour débuter sur ce chemin, je vous propose un parcours de leçons abordables dans tous les sens du terme !

La leçon n°1 peut être commandée seule, ça vous permet de vous faire une idée à moindre coût avant de vous engager.

Débuter votre transformation d’alchimiste avec la leçon n°1 !

Alchimia

Publié le

Structure de mon labyrinthe

Labyrinthe méditation

Comme je l’ai déjà expliqué dans l’article Mon Labyrinthe, il est structuré selon les principes alchimiques selon ce schéma :

speculation003

Pourquoi cela ?

Le labyrinthe est un support méditatif et initiatique. Il accompagne l’humanité dans sa quête spirituelle depuis la nuit des temps.

Je voulais donc que mon labyrinthe soit à la fois un jardin, un conservatoire de plantes, un outil de méditation et le support de la première épreuve : la Terre.

La progression dans le labyrinthe se fait donc du soufre vers le sel en passant par le mercure. Cet ordre est réellement initiatique : le soufre est l’érection de la singularité (force intérieure), le mercure est l’acceptation des forces extérieures, le sels est la synthèse de la rencontre de ces forces : l’individu équilibré, harmonisé. Dans cet ordre, l’initiation est libératrice, émancipatrice. Si on inverse soufre et mercure, alors c’est un processus de soumission et d’instrumentalisation.

A chaque de parcours on traverse les différents éléments : d’abord du plus dense au plus subtil pour le soufre, on part du plus brut et on affine sa propre force ; puis inversement du plus subtil au plus dense pour le mercure, on progresse dans l’acceptation du plus facile au plus difficile ; enfin pour le sel la progression vers le plus subtil pour arriver au centre : la quintessence qui réuni tous les éléments et les principes.

Chaque plante a sa symbolique, elle est plutôt utile dans les processus soufre, mercure ou sel, elle est plutôt terre, eau, air ou feu. Chacun trouve ainsi sa place dans le labyrinthe. Bien sûr , ce sont des interprétations, des recherches, des intuitions, pour certaines c’est évident, pour d’autres plus sujet à discussion, l’essentiel étant d’être en quête…

Un parcours initiatique peut ainsi être suivi par la prise d’élixirs dans l’ordre du labyrinthe.

Prêt pour le voyage ?

 

 

Publié le

Un élixir alchimique ? #2

Un élixir alchimique d’une plante est l’aboutissement d’un processus de perfectionnement.

La plante suit 4 sortes d’épreuve :

  1. le Solve : l’épreuve de la Terre, la matière est séparée de l’esprit
  2. la calcination : l’épreuve du feu, la matière est débarrassée du corruptible
  3. la lavation : l’épreuve de l’eau, le divin est extrait de l’incorruptible
  4. l’évaporation : l’épreuve de l’air, le sel de la plante est cristallisé

La matière ainsi rectifiée rejoint l’esprit dans l’opération de Coagula ou noces chymiques.

L’élixir est né !

Il murira encore pendant un compagnonnage qui le mènera jusqu’à la maîtrise.

Une fois maître élixir, il peut agir dans le monde, sa première œuvre sera d’agir sur moi ! Je l’absorbe.

Pendant ces épreuves de rectification, l’alchimiste doit aussi les subir sur un plan symbolique.

Avancez dans votre quête grâce aux plantes !

 

Publié le

Un élixir alchimique ? #1

Dans l’imaginaire collectif et populaire, l’alchimiste est un peu un fou qui cherche à faire de l’or avec du plomb grâce à une pierre philosophale… C’est pas tout à fait faux….

Le fou est peut-être finalement un sage qui cherche à progresser sur son chemin de sagesse, faire du vil homme (le plomb) un homme à l’humanité accomplie (l’or). On ne sait pas ce qu’est cette humanité accomplie, aucune vérité révélée là-dessus, que des croyances, des hypothèses, des inspirations, des intuitions…

L’alchimie est une recherche, une quête de cette humanité accomplie. Elle propose trois voies : la voie sèche, la voie humide et la voie végétale.

La confection des élixirs végétaux fait donc partie de cette voie végétale. Il s’agit de considérer les végétaux comme des égaux, des êtres à part entière, des frères et des soeurs et non comme une matière première à la merci de notre force. Pour la réalisation de l’élixir, je suscite la coopération de la plante, je la remercie, j’établis une communication. Les épreuves qu’elle subit, je m’efforce de les subir aussi sur un plan symbolique.

Chaque élixir a ensuite ses propres talents, son propre rôle dans le plan du Grand Architecte.

Par exemple :

  • la camomille aide à mieux supporter la folie de ce monde
  • la menthe réveille le courage d’être soi-même
  • la verveine nous prépare au “Connais-toi, toi même” initiatique
  • l’ortie aide à préserver son indépendance
  • le tussilage aide à une prise de conscience de nos manques et de nos dysharmonies autodestructrices

Et vous quel élixir vous aidera ? Faites l’expérience !

Vous voulez apprendre à réaliser des élixirs alchimiques ?

Suivez mes cours!